Home / Temps réel / Durant les trois dernières décennies.. Les envenimations scorpioniques ont doublé

Durant les trois dernières décennies.. Les envenimations scorpioniques ont doublé

«Les envenimations scorpioniques ont doublé en Algérie durant les trois dernières décennies, passant de près de 23 000 cas/an en 1991 à près de 45 000 cas/an en 2018», indique le ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, soulignant une baisse «sensible» du nombre de décès par envenimation scorpionique. En dépit de la baisse du nombre des décès, qui a passé de 106 cas en 1991 à 46 cas en 2019, le nombre des envenimations scorpioniques «continu à augmenter d’année en année, passant de près de 23 000 cas dans les années 1990 à près de 45 000 cas durant les dernières années», selon les chiffres fournis par de la direction de la prévention et de la promotion de la santé. Le ministère fait état de 42 wilayas, exposées en 2018 aux envenimations scorpioniques, dont 15 au moins ayant enregistré des cas de décès. Les données géographiques montrent que le scorpion, endémique du Sahara, se propage aujourd’hui assez facilement avec les transports et les échanges commerciaux, mais aussi grâce à sa capacité d’adaptation. Désormais, le scorpion est repéré même dans certaines régions du Nord. La hausse des cas d’envenimations scorpioniques «est due au non-respect de la propreté de l’environnement et à la prolifération des habitations précaires et des ordures ménagères, qui constituent des conditions favorables à la multiplication des nids de scorpions», a expliqué à l’APS le Dr Mohamed Lamine Saïdani, membre de la Commission nationale de prévention contre les piqûres scorpioniques et chef de l’unité de production du sérum anti-scorpioniques à l’Institut Pasteur.

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …