Home / Temps réel / Eau potable: Des mesures contre les déperditions

Eau potable: Des mesures contre les déperditions

Plusieurs mesures ont été prises par le secteur des ressources en eau visant à économiser cette denrée vitale, a indiqué le directeur de l’alimentation en eau potable auprès du ministère des Ressources en eau, Omar Bougueroua, dans un entretien accordé à l’APS. Annuellement, un volume total de 10,6 milliards de m3 est consommé dans le pays à raison de 7 milliards de m3 pour l’agriculture, de 3,2 milliards de m3 pour l’alimentation en eau potable (AEP) et de 0,4 milliard de m3 pour le secteur industriel. Au vu de ces immenses besoins en eau conjugués au climat aride et semi-aride, le secteur des Ressources en eau a lancé simultanément quatre (4) grandes actions dont celles visant à réduire les déperditions de cette ressource non abondante et à lutter contre son utilisation illicite. Concernant ce dispositif global, le même responsable cite la réhabilitation et la modernisation des réseaux de distribution de l’eau potable au niveau national pour minimiser les pertes. Concernant la deuxième action mise en œuvre, elle consiste en la réparation des fuites par les établissements concernés par l’alimentation en eau potable telles l’Algérienne des eaux (ADE), la Société des eaux et d’assainissement d’Alger (Seaal) et la Société des eaux d’Oran (Seor).
Complémentaire à la première mesure, cette action devrait permettre l’entretien en continu des réseaux d’eau potable en cas d’endommagements des canalisations et des fuites, détaille le même responsable. Dans cette optique, le ministère des Ressources en eau a instruit l’ADE d’opérer un redéploiement de son personnel à partir de ses effectifs nombreux enregistrés dans les activités de gardiennage et de sécurité, tout en renforçant les effectifs spécialisés dans le cœur du métier (plomberie notamment) à travers des formations spécialisées. Selon lui, l’ADE a d’ores et déjà œuvré dans le sens de la professionnalisation des métiers de l’eau en formant 2.200 de ses agents, fait savoir M. Bougueroua. Aujourd’hui, cette entreprise dispose de 177 brigades de surveillance des réseaux à travers les 44 unités dont elle dispose. Ainsi, depuis le lancement de cette opération en 2017, il a été recensé 146.000 fuites.
Concernant la troisième action, elle porte sur l’éradication des piquages illicites des canalisations de distribution de l’eau: «une action très importante que le secteur a pris en charge par l’installation d’un dispositif opérationnel avec des cellules de veille et de surveillance installées au niveau des 48 wilayas, et ce, au même titre que les réparations de fuites», affirme-t-il. Sur ce point, le même responsable estime que cette mesure devrait réduire ces piquages illicites et récupérer plus de 200.000 m3/jour, soit presque l’équivalent de la consommation d’une wilaya de densité populaire moyenne.
En quatrième lieu, le secteur s’attelle à l’installation de compteurs d’eau dans les lieux où leur absence est relevée, permettant de facturer sa consommation.

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …