Home / Algérie / Education à la santé: L’Université d’Oran 1 coopère avec l’Unesco

Education à la santé: L’Université d’Oran 1 coopère avec l’Unesco

De nouvelles actions de coopération dans le domaine de l’éducation à la santé sont envisagées par l’Université d’Oran 1 Ahmed Benbella avec la chaire de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a-t-on appris lundi des responsables de cet établissement d’enseignement supérieur. L’élargissement de la coopération a été abordé par le recteur, Abdelbaki Benziane et le titulaire de la chaire UNESCO Education et Santé”, Didier Jourdan, a précisé le vice-recteur Smaïn Balaska, chargé des relations extérieures et de la coopération, dans un communiqué à l’APS. Les entretiens entre MM. Benziane et Jourdan se sont tenus, en marge d’un séminaire organisé par l’Université d’Oran 1 sous le thème générique «Recherches sur la prévention et l’éducation à la santé : enjeux épistémologiques et méthodologiques». Les discussions ont été axées sur «les modalités de mise en oeuvre de nouvelles actions de coopération telles que l’encadrement en co-tutelle de thèses de doctorat et de stages», a-t-on indiqué de même source. Les représentants des deux parties partenaires ont également évoqué «l’opportunité d’organiser un colloque international dans le domaine de l’éducation à la santé et de la prévention en milieux professionnels en Algérie». Clôturé lundi au terme de deux journées d’activités, le séminaire de l’Université d’Oran 1 s’inscrit dans la volonté de cet établissement et de la chaire UNESCO «Education et Santé» à développer des «actions conjointes de partenariat», a-t-on souligné. «Cette manifestation, qui relève directement des dispositifs de formation et de transfert de connaissances de cette chaire, s’est donnée pour objectif d’assurer, par l’intervention du Pr Jourdan, qui en est le titulaire, le transfert des connaissances dans le domaine de la prévention de la santé», a-t-on indiqué. La rencontre a réuni plusieurs chercheurs et doctorants de la faculté de Médecine d’Oran, de la faculté des Sciences de la nature et de la vie, du Groupe de recherche en anthropologie de la Santé (GRAS) et de l’Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS). Des spécialistes de l’éducation ont également pris part aux travaux qui se sont articulés autour de trois axes principaux abordant les méthodologies, la définition des approches et les méthodes mixtes pour la recherche en éducation et santé publique.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …