Home / Algérie / Election du P/APW dans les wilayas sans majorité: L’instruction d’Ould Abbès aux mouhafedhs

Election du P/APW dans les wilayas sans majorité: L’instruction d’Ould Abbès aux mouhafedhs

Dans l’objectif de faire taire toute contestation qui pourrait naître de la candidature des nouveaux élus au poste de P/APW dans plusieurs wilayas où le parti est arrivé en tête sans pour autant avoir la majorité absolue, le secrétaire général du FLN a instruit ses mouhafedhs.

Pour le poste de P/APW, c’est le candidat tête de liste qui sera retenu, a tranché Djamel Ould Abbès dans une instruction adressée mardi aux responsables de mouhafadhas et présidents des instances transitoires. «Je vous informe que la direction politique du parti a décidé de présenter la candidature des têtes de liste durant les élections pour le poste de P/APW, et ce, à travers toutes les wilayas», peut-on lire dans le document n°5 datant du 27 novembre, et dont nous détenons une copie. Outre ce choix, le SG de l’ex-parti instruit ses destinataires à «fournir les efforts nécessaires afin de gagner ce poste, en choisissant les alliances avec d’autres partis vainqueurs en présence du candidat».
A travers sa correspondance, le patron du FLN cherche à anticiper tout débordement que pourrait susciter l’envie de certains élus à devenir P/APW en se présentant face à leur candidat tête de liste, car il faut savoir que le code de wilaya ne donne pas l’exclusivité aux têtes de liste de se présenter lorsqu’il n’y a pas majorité absolue. L’article 59 de la loi n° 12-07 du 21 février 2012, relative à la wilaya, stipule que «le candidat à la présidence de l’Assemblée populaire de wilaya est présenté parmi la liste ayant obtenu la majorité absolue des sièges. Dans le cas où aucune liste n’a obtenu la majorité absolue des sièges, les deux (2) listes ayant obtenu trente-cinq pour cent (35%) au moins des sièges peuvent présenter un candidat».
à aucun moment donc, il n’est précisé que c’est le candidat tête de liste qui est maintenu. Djamel Ould Abbès s’est donc précipité à trancher. Conscient qu’il pourrait bien y avoir des déchirures et des manipulations dans le vote qui se fera à bulletins secrets, le secrétaire général du FLN tient à travers son instruction «à l’unité des rangs de nos élus et leur solidarité à l’occasion de cette opération électorale».
Ould Abbès a, à cet effet, averti ses mouhafedhs et présidents d’instances transitoires qu’«il est inacceptable, quelles que soient les circonstances, qu’une voix soit perdue parmi les élus du parti». Attachant une attention particulière à l’application de ses directives, il expliquera enfin qu’«il est interdit de sortir de la décision de la direction politique».

Aïssa Moussi

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …