Home / Sports / Election du président de la Fédération de Karaté: Une autre AG élective imposée par la WKF

Election du président de la Fédération de Karaté: Une autre AG élective imposée par la WKF

L’on se souvient de cette fameuse assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de karaté do (FAK), du 18 mars 2017
où plusieurs points ont été à l’ordre du jour dont l’élection des membres des commissions de candidature, de recours et ad hoc chargée
de la passation de consignes en vue de l’A.G élective.

Ce ne fut malheureusement rien, il n’y a eu donc ni passation ni recours, encore moins l’élection d’un président. Nos karatékas venaient de se voir virer de la scène sportive, des grandes manifestations sportives et des prochains Jeux Olympiques, au moment où tout le monde disait qu’ils étaient en mesure de nous valoir d’énormes satisfactions. Afin de ne pas les voir se disloquer, la WKF, l’instance mondiale, les a récupérés en leur offrant la possibilité de concourir, mais sous l’égide d’un club ou d’une association étrangère. Il faut rappeler que le 08 juin écoulé, la WKF a demandé au MJS de faciliter l’organisation d’une assemblée élective et de trouver dans «un délai de 45 jours» une solution aux «dysfonctionnements» que vit la FAK depuis plusieurs mois. la suite, nous la connaissons….
Mais voilà qu’aujourd’hui, les choses semblent prendre une autre tournure, puisque l’instance internationale de karaté intervient encore une fois pour demander une assemblée générale élective dans un délai très proche afin qu’il n’y ait plus de problèmes qui pourraient porter préjudice à la discipline.

Réda Benkaddour pour sauver les meubles ?

Seulement au sein de la FAK, l’on murmure de prochaines candidatures, mais c’est celle de l’ancien champion du monde Réda Benkadour qui semble être la plus prisée. Ce dernier a donc décidé d’entrer en lice : Champion d’Algérie, Champion d’Afrique, Champion Panarabe, Champion Méditerranéen, Champion des Jeux Africains et Champion du monde, un palmarès on ne peut plus éloquent qui lui ouvre sans doute le droit de briguer le poste. Pour certains acteurs du karaté, «ce grand champion mérite mieux que d’attendre ce qui devait lui venir de nous tous, il ne réclame rien d’ailleurs. Il s’avère que sa récompense pour tout ce qu’il mérite est une forme de reconnaissance pour tout ce qu’il a fait pour cette pratique sportive». Cela dit, que Réda semble être en pole position pour mener le karaté vers de meilleures destinées, il dira toutefois que le karaté traverse une période difficile : «la première chose à faire est de rassembler toute cette famille qui m’est chère, nous avons du pain sur la planche, nous parviendrons à faire sortir notre pratique de ce passage qui ne sera que passager».

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …