Home / International / Elections européennes.. La réussite des démocrates musulmans

Elections européennes.. La réussite des démocrates musulmans

La liste de l’Union des démocrates musulmans français se présentait pour la première fois aux élections européennes. Dans certains quartiers des Yvelines, elle a fait jeu égal avec les partis traditionnels. De bonne augure pour les municipales. Nagib Azergui – le fondateur de l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) qui appelait de ses vœux un «grand remplacement dans les urnes» – peut se réjouir : si la liste qu’il conduisait n’a obtenu que 0,13% des suffrages, soit près de 28 400 voix, au niveau national, elle a essaimé dans nombre de quartiers des Yvelines. Un résultat encourageant dans la perspective des prochaines élections municipales de 2020. Ainsi à Mantes-la-Jolie, Trappes ou encore Chanteloup, l’UDMF peut se targuer d’avoir fait jeu égal avec les partis traditionnels. Avec 16,74% des voix dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, Nagib Azergui talonne même La France insoumise et réalise 6,77% sur l’ensemble de la ville : un score lui permettant d’envisager entrer au Conseil municipal de la ville l’année prochaine.
Pour sa première participation aux élections européennes, l’UDMF, dont l’idéologie politique est basée sur le triptyque «anti-impérialisme, antisionisme, anticolonialisme», présentait un programme hétéroclite axé en «sept défis capitaux». Un habitant, «bon connaisseur du Val-Fourré» selon Le Parisien, analyse le résultat : «Il y a une défiance vis-à-vis des partis traditionnels qui ne sont pas représentatifs de la pluralité de la société française. Il existe, de plus, une volonté de s’organiser pour défendre les droits des musulmans dans un contexte d’islamophobie rampant.» De fait, le candidat de 46 ans a fait de l’islamophobie l’un de ses thèmes de campagne, proposant par exemple une loi «afin de condamner toute diffusion de discours de haine envers la communauté musulmane en permettant la dissolution de toutes associations ou groupements islamophobes, tous médias qui exploitent cette littérature islamophobe pour faire du profit en véhiculant des théories complotistes anti-musulmanes». Avant les européennes, il confiait envisager le scrutin comme «un tremplin» pour mieux s’inscrire dans le paysage hexagonal : «C’est un objectif clairement assumé. On veut être présent à chaque rendez-vous pour que les Français s’habituent à nous.»
La liste écologiste gagne du terrain
La liste écologiste gagne du terrain en Europe, comme le démontrent les élections européennes. «Je suis très heureux, ce soir, que les jeunes se soient emparés de ce scrutin, beaucoup plus que prévu», a déclaré la tête de liste Europe Ecologie-Les Verts (EELV). «Il n’est pas exclu ce soir que l’écologie soit la première force politique chez les jeunes, c’est un magnifique message d’avenir». Une fois la soirée électorale terminée, l’analyse de la sociologie de ces élections européennes a confirmé le pressentiment de M. Jadot. Un fait inédit à l’échelle nationale. Ces scores placent la liste écologiste loin devant le Rassemblement national dans ces deux catégories et La République en marche. «Les jeunes ont intégré qu’ils allaient vivre avec le réchauffement climatique et que ce sont eux qui en subiront les conséquences», décrypte Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos, cuité par les médias.

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …