Home / Temps réel / Elections sénatoriales: Le FLN affûte ses armes à Tlemcen

Elections sénatoriales: Le FLN affûte ses armes à Tlemcen

 

Les élections sénatoriales demeurent l’un des objectifs majeurs de la mouhafada FLN de Tlemcen, mais aussi un test politique pour le secrétaire général du parti Ould Abbès, après le feuilleton de l’APN qui a conduit à déloger l’un des piliers du bureau politique du FLN de son poste de président de l’institution législative. Afin de resserrer les rangs des élus locaux de la wilaya de Tlemcen, le membre du bureau politique du parti, Saaida Bounab, les a regroupés jeudi à la maison du Parc de Lalla Setti, autour de ce nouveau défi qui s’avère comme un tournant dans l’avenir politique d’Ould Abbès. Cette réunion, qui s’est déroulée en présence des cadres du parti de la wilaya, a permis d’affûter les armes pour cette échéance électorale, et d’évaluer l’état d’avancement de la commission de candidature avant la tenue des primaires. L’on apprendra que quatre (04) candidats ont postulé à ces joutes électorales. Les dossiers de trois (03) d’entre-eux ont été rejetés. Ils ne remplissent pas les conditions et critères fixés par la direction centrale du parti, dit-on. Seule la candidature de l’actuel président de l’APW de Tlemcen et ex-député, Mohamed Bekhchi, a été retenue. Il fait l’unanimité autour de lui parmi les élus locaux, et les élections primaires seront une simple formalité pour entériner sa candidature. Malgré les appels et les insistances répétés de M.Saaida Bounab et du sénateur Ouraghi Sid Ahmed pour «l’unité des rangs et le respect de la discipline du parti» pour ne pas disperser les élus-électeurs estimés à plus de 500 que compte le parti FLN à la wilaya de Tlemcen, il n’est pas exclu que certains opportunistes se représenteront à titre d’indépendants comme par le passé, on fait rappeler les militants du parti. «La chkara a toujours fait des siennes et faussé les prévisions du parti», ont-ils affirmé. Devant cette équation, Saaida Bouanab et le mouhafed et sénateur Sid Ahmed Ouraghi ont mis en garde tous les élus «contre le non-respect de la discipline du parti, qui combattra fermement toux celles et ceux qui sortiront des rangs du parti, et useront de la chkara lors des prochaines sénatoriales».

B. Soufi

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …