Home / Actualité / Elle l’accuse de violation de la Constitution.. Hanoune charge Gaid Salah

Elle l’accuse de violation de la Constitution.. Hanoune charge Gaid Salah

Hanoune assène: «Il faut le dire clairement, il y a violation de la Constitution par le vice-ministre de la défense». Pour elle, le régime est en train de faire «peu cas de la loi fondamentale, alors même qu’il nous demande de la respecter».

La secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a accusé hier le chef d ‘état-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah, de s’ingérer dans les affaires politiques, dépassant donc ses prérogatives constitutionnelles. Lors d’un discours, prononcé à l’occasion de l’ouverture des travaux du bureau politique du parti des travailleurs, Hanoune assène: «Il faut le dire clairement, il y a violation de la Constitution par le vice-ministre de la défense». Pour elle, le régime est en train de faire «peu cas de la loi fondamentale, alors même qu’il nous demande de la respecter». Dans ce même sillage, elle ajoute que Gaïd Salah «réitère que la justice est indépendante, alors que dans son dernier discours, il a avoué qu’il a étudié tous les dossiers». Hanoune affirme : «pour nous, les affaires qui sont ouvertes concernent d’anciens dossiers.
Donc, nous nous posons la question de savoir est-ce que la justice se réveille, comme ça subitement, ou par enchantement ?» Elle expliquera que son parti n’a pas attendu le 22 février pour lutter contre la prédation des deniers publics. Pour Hanoune, La justice n’a pas changé, puisque le pouvoir est resté le même. La preuve en est, dit la patronne du PT, «la manière aussi successive dans le traitement des dossiers par l’appareil judicaire». Cela démontre, selon elle, qu’«il n’existe aucune sérénité dans le traitement des dossiers». Dans un autre contexte, Louisa Hanoune a rejeté l’appel au dialogue lancé par le chef d’état-major, Gaïd Salah, lors de sa dernière intervention, mercredi 1er mai. La secrétaire générale du PT a estimé que cet appel au dialogue, nous rappelle «ce qu’a fait le général Sissi en 2013, après la chute du Président Morsi». «Mais après l’arrivée de Sissi et de l’armée au pouvoir, il a ordonné l’emprisonnement des naïfs qui ont soutenu l’armée, et qui ont cru que l’armée égyptienne allait asseoir une véritable démocratie, et donner la parole au peuple et respecter sa souveraineté».
Et à Hanoune de mettre en garde : «ceux qui suggèrent le dialogue, ou trouvent positif l’appel au dialogue avec l’ANP, savent-ils que cela prépare à une situation à la soudanaise, ou tout au moins à l’égyptienne, avec leurs conséquences terribles sur la souveraineté nationale ?», s’interroge-t-elle. Elle soutient, dans ce cadre, que «l’Algérie n’est pas l’Egypte, ni dans son passé, ni dans son présent». L’écrasante majorité des Algériens «n’est pas dupe, et le 22 février a commencé une véritable révolution», commente-t-elle. Elle en veut pour preuve le fait que «non seulement la majorité est très vigilante et la révolution a pris un tournant majeur».
Dans ce sillage, elle est revenue sur les manifestations du vendredi. Selon elle, malgré le bouclage total de l’accès à Alger durant le 11e vendredi de la mobilisation révolutionnaire, «ce qui traduit les véritables intentions de ceux qui ont déployé les barrages de la gendarmerie nationale», les mots d’ordre étaient encore plus clairs et précis. Car, affirme Hanoune, «il y a une conscience claire des enjeux, et aussi un refus clair chez le peuple vis-à-vis de l’instauration d’un régime militaire». L’aspiration de la majorité du peuple «est l’instauration d’un Etat réellement démocratique», dit-elle, rappelant «la réponse extrêmement claire de la majorité», favorable au départ de tout le système et à une justice indépendante, qui devra ensuite juger «tous les corrompus et les prédateurs qui ont dilapidé l’argent public».
Smail Mimouni

About Letemps

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …