Home / Actualité / Elle se tient à Lille (France): La 15e semaine du cinéma algérien s’ouvre demain

Elle se tient à Lille (France): La 15e semaine du cinéma algérien s’ouvre demain

Le coup d’envoi de la 15e édition de la semaine du cinéma algérien à Lille, en France, sera donné demain soir. La manifestation se déroulera jusqu’au 20 décembre courant.

La ville française accueille dès demain la 15e semaine du cinéma algérien. Un grand nombre de film algériens seront projetés, en plus du programme artistique concocté parallèlement par les organisateurs. Pour rappel, le comité d’organisation de cet événement qui met en valeur le cinéma algérien en France a tenu une conférence de presse cette semaine au niveau de la salle de cinéma Mohamed Zinet, à Riadh El Feth à Alger. Le président de l’association de droit français Sud Nord évolution Ali Bouhouf, qui organise cette manifestation, avait mis en évidence l’importance de ce rendez-vous consacré au cinéma algérien. De son coté, le Commissaire de cette semaine, le réalisateur algérien Lyazid Khodja avait mis l’accent sur la nécessité de faire imprégner aux nouvelles générations d’Algériens nés en France ce patrimoine culturel. «La ville de Lille et du Pas de Calais en général sont connus pour leur industrie depuis très longtemps. Les émigrés algériens établis dans cette région sont, aujourd’hui, à plusieurs générations. Notre rendez-vous cinéma s’inscrit aussi dans cette logique de retrouvailles, et de faire connaître à ces algériens des nouvelles générations les films de leur pays».

Cinéma et musique

Les organisateurs ont également annoncé que «cette année, la semaine du cinéma algérien à Lille sera un hommage à des hommes de culture algériens qui nous ont quitté et qui ont, de leur vivant, accompagné cette initiative. Il s’agit, en effet, d’honorer la mémoire d’Assia Djebar, Djamal Allam et Rachid Taha. En plus des films qui seront à l’affiche, le programme de la semaine du cinéma algérien à Lille portera aussi sur d’autres activités comme des tables rondes sur le 7e art, et ce, en présence des professionnels du cinéma, à l’image de Lyazid Khodja, Nasserddine Guenifi, Boukhalfa Amazit et Arezk Metref. Des spectacles de danses et de musique seront également au menu de cette manifestation, dont les activités seront abritées par plusieurs villes de la région Nord de France comme Roubaix, Tourcoing et bien évidemment Lille, où sera organisée une grande partie des festivités de ce rendez-vous. Il est à noter, par ailleurs, que l’association Sud nord évolution veut, à travers l’organisation de cette Semaine du cinéma algérien, contribuer à développer l’esprit des échanges interculturels. Cette manifestation consiste aussi en une opportunité de contact entre les des deux rives.

Une vitrine du cinéma algérien

Il est utile de rappeler également que des comédiens, cinéastes et réalisateurs ont été honorés par l’association depuis le lancement de la semaine du cinéma algérien à Lille.
Il s’agit, entre autres, de Fawzi Saichi, Amar Laskri et Ghouti Bendedouche qui ont accompagné cette initiative depuis sa création. «Enfin, l’ouverture de cet événement sera consacrée à une rétrospective des 14 éditions précédentes», avait-on déclaré. De son coté, le journaliste et écrivain Abdelkrim Tazarout, présent également lors de cette rencontre avec la presse nationale, avait affirmé que ce rendez-vous mérite tout l’appui et le soutien qu’il faut. «C’est une très belle vitrine qui s’offre au cinéma algérien en France. Si nous sommes aujourd’hui à la 15e édition, c’est qu’il y a à la tête de cette manifestation un homme qui se dit que cela doit vraiment se faire, et que je tiens à saluer», avait-il déclaré.

Arezki Ibersiene

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …