Home / Economie / En dépit des efforts à réduire les importations.. Le déficit commercial reste intact

En dépit des efforts à réduire les importations.. Le déficit commercial reste intact

Les exportations algériennes ont atteint 13,33 milliards de dollars (mds USD) durant les quatre premiers mois de l’année en cours, contre 13,53 mds USD à la même période de 2018

Malgré les mesures douanières et fiscales imposées ces dernières années par les pouvoirs publics, l’Algérie n’arrive toujours pas à ramener les taux du déficit commercial à la baisse. La production nationale hors-hydrocarbures étant insignifiante, et mis à part les fruits et légumes, l’Algérie importe la quasi-totalité de ce qu’elle consomme. En effet, selon les derniers chiffres des Douanes, la balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 1,84 milliard de dollars durant les quatre premiers mois 2019, contre un déficit de 1,83 à la même période en 2018. Les exportations algériennes ont atteint 13,33 milliards de dollars (mds USD) durant les quatre premiers mois de l’année en cours, contre 13,53 mds USD à la même période de 2018, ont indiqué les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Pour les importations, elles ont atteint 15,17 mds USD, soit en légère baisse également de 1,30%. Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 88% durant les quatre premiers mois 2019, soit le même taux de couverture qui a été enregistré à la même période de l’année précédente. Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours des quatre premiers mois de 2019 (93,54% du volume global des exportations), en s’établissant à 12,47 mds USD, contre 12,55 mds USD à la même période 2018. Pour les exportations hors-hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 861,87 millions durant les quatre premiers mois de l’année en cours, ce qui représente 6,46% du volume global des exportations, contre 975,01 millions USD à la même période en 2018. Pour ce qui est des importations, trois groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations ont reculé durant les quatre premiers mois de l’année 2019, et par rapport à la même période de l’année dernière. En effet, la facture d’importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 60,88%, en s’établissant à 212,95 millions USD, contre 544,30 millions USD. Les biens alimentaires, dont les importations se sont chiffrées à 2,817 mds USD, contre 3,178 mds USD, ont baissé de 11,35%, selon les Douanes.
Amir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …