Home / Actualité / En plus de l’ouverture d’une zone économique commune: Du gaz algérien pour la Tunisie

En plus de l’ouverture d’une zone économique commune: Du gaz algérien pour la Tunisie

La commémoration du 60e anniversaire du massacre de Sakiet Sidi Youcef (Tunisie) a été une occasion pour raffermir les liens d’amitié entre l’Algérie et la Tunisie, ce qui s’est traduit par des décisions concrètes.

Dans une intervention, le premier ministre, Ahmed Ouyahia, a indiqué, jeudi dernier, que l’objectif de l’Algérie est de renforcer l’aspect socioéconomique entre les deux voisins, notamment par l’approvisionnement de la Tunisie par le gaz naturel algérien, ainsi que la relance d’une zone économique commune. «Le gaz algérien pourrait alimenter quatre régions frontalières tunisiennes, y compris Sakiet Sidi Youcef, et cela pourrait avoir lieu vers fin 2018», a précisé M. Ouyahia, en marge des cérémonies commémoratives du 60e anniversaire du bombardement par l’armée coloniale de Sakiet Sidi Youcef. Selon M.Ouyahia, les chantiers de coopération, dans tous les domaines, ont besoin de plus de temps pour être à la hauteur des aspirations des deux peuples. Le Premier ministre a ensuite affirmé que les deux pays œuvrent à la relance du projet de création d’une zone économique algéro-tunisienne libre. «Dans le but d’élargir les domaines de collaboration et d’ouvrir de nouvelles opportunités d’échanges commerciaux dans tous les domaines, les deux pays œuvrent à mettre en place un atelier pour la relance de cette zone économique», assure le premier ministre.
Sur un autre chapitre, Ahmed Ouyahia a souligné que la commémoration de cet évènement est une occasion pour les deux pays d’entretenir et de renforcer leur relation exceptionnelle, ajoutant que «les relations algéro-tunisiennes ont atteint, ces dernière années, le stade de l’excellence». Selon lui, les deux gouvernements travaillent de concert pour élargir la coopération et les échanges dans tous les secteurs, notamment au niveau des wilayas frontalières.
Pour sa part, le premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a mis en exergue l’importance du débat sur la question relative au développement des zones frontalières entre son pays et l’Algérie. «La question du développement des zones frontalières entre les deux pays est une option commune», dira-t-il. Rappelant l’intensification des rencontres bilatérales entre les deux pays dans le domaine de la sécurité et du développement en particulier, M. Chahed a également considéré cet événement comme un symbole de la lutte contre la colonisation et de solidarité du peuple tunisien avec le peuple frère. S’exprimant au sujet de la lutte contre le terrorisme, le chef de l’exécutif tunisien a souligné qu’elle constitue une action conjointe et coordonnée entre les deux pays. «Il ne faut pas oublier la position de l’Algérie suite aux actes terroristes qui ont frappé la Tunisie en 2015», rappelle le ministre tunisien.

Radia Choubane

About Armadex

Check Also

Leur conférence de demain peut-être une chance pour une sortie de crise.. Les démocrates au rendez-vous avec l’histoire

L’ensemble des syndicats autonomes de différents secteurs «ont déjà confirmé leur présence», selon des sources …