Home / Actualité / En prévision de l’Aïd El Adha: 105 points de vente ouverts à Alger

En prévision de l’Aïd El Adha: 105 points de vente ouverts à Alger

Pour assurer le bon déroulement des ventes du mouton de l’Aïd el Adha, le ministère de l’Agriculture consacre 105 points directs au niveau de la wilaya d’Alger.

Le président de la Chambre nationale de l’agriculture (CNA), Doubbi Bounoua Ladjel, a annoncé jeudi que «pas moins de 105 points de vente directe de moutons ont été ouverts aujourd’hui, (jeudi, Ndlr) dans différentes régions de la capitale en prévision de la fête de l’Aid El Adha». Dans une déclaration faite à l’issue d’une rencontre qui l’a regroupé avec le président de la fédération nationale des éleveurs, l’orateur a précisé que ces espaces ont été dotés de tous les moyens pour offrir les meilleures conditions de vente, et ce, en rapprochant directement les éleveurs des consommateurs. A cet effet, il a expliqué que ces espaces ont été accordés prioritairement aux éleveurs munis d’une carte professionnelle et d’un certificat de vaccination de leur bétail. «Ce sont des conditions obligatoires pour sécuriser les ventes et protéger le citoyen contre les produits avariés», a-t-il souligné, avant d’ajouter que pour cette année, deux espaces ont connu une forte demande des éleveurs par rapport aux autres points.
Il s’agit entre autres du site de la Safex, du côté du parking, et de celui de Bab ezzouar. Mais leur capacité d’accueil ne dépasse pas une trentaine d’éleveurs chacun, a-t-il dit. Ces deux endroits, a-t-il poursuivi, «sont les préférés des éleveurs car ils offrent plus de confort et de sécurité par rapport aux autres sites. De plus, ils sont accessibles aux citoyens». M.Bounoua a ensuite assuré qu’aucun favoritisme ne sera fait à ce niveau : «La Chambre a mis en place un tirage au sort en faveur des éleveurs pour une meilleure transparence». De son côté, le président de la Fédération nationale des éleveurs, Djilali Azaoui, a rappelé que le ministère de l’Agriculture aménage, depuis 2014, des points de vente à travers les grandes villes du pays à l’approche de l’Aid.
Il a considéré que c’est une expérience réussie du fait qu’elle a permis de réduire l’anarchie et la spéculation qui prévalent sur le marché de bétail à cette occasion. Ainsi, cette opération profite aussi bien aux éleveurs qu’aux consommateurs. «Elle permet d’une part à l’éleveur d’écouler la totalité de son produit avec une marge bénéficiaire appréciable, et offre, d’autre part, aux consommateurs l’occasion d’acheter un produit sain à des prix abordables», a précisé M.Azaoui.

Les prix des bêtes dépendent de l’offre

S’agissant des prix de vente des bêtes, le représentant des éleveurs a avancé une fourchette comprise entre 40.000 et 50.000 pour un mouton de taille moyenne et un prix oscillant entre 60.000 et 111.000 lorsqu’il s’agit d’une bête de plus d’un quintal. A ce propos, l’orateur a expliqué que les prix des bêtes sont fixés selon l’offre et la demande.
À chaque fois que l’offre et plus grande que la demande, les prix seront à la baisse. «L’abondance de l’offre et la multiplication des sites de proximité consacrés à la vente du bétail vont barrer la route aux spéculateurs, ce qui profitera forcément aux consommateurs sans pénaliser les éleveurs», a fait savoir l’intervenant, notant que pour cette année, près de 5 millions de tête ovines seront sacrifiées. Il y a lieu de rappeler que les services de l’Inspection vétérinaire de la wilaya d’Alger ont mobilisé 132 médecins vétérinaires pour assurer le contrôle des opérations d’abattage le jour de l’Aïd el Adha à travers l’ensemble des abattoirs d’Alger, en plus des équipes vétérinaires mobiles qui sillonneront les grandes agglomérations pour contrôler la viande des bêtes sacrifiées. Cette mesure a été prise afin d’éviter le scénario de la putréfaction de la viande du précédent Aïd.

Radia Choubane

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …