Home / Algérie / Environnement à Boumerdès: Le concours du meilleur village, de la meilleure ville et de la meilleure école lancé

Environnement à Boumerdès: Le concours du meilleur village, de la meilleure ville et de la meilleure école lancé

Le concours de la meilleure ville, meilleur village et établissement scolaire a été lancé, jeudi dernier, par la wilaya de Boumerdès dans l’objectif d’améliorer le cadre de vie des citoyens. Un montant financier sera octroyé aux premiers gagnants afin de les encourager dans leur action environnementale et sociétale.
Pour le meilleur village, une enveloppe de 1 500 000 DA est allouée au lauréat, 1 000 000 DA pour le meilleur quartier tandis que 5 00 000 DA sera donnée aux lauréats de meilleure école à travers le territoire de la wilaya. Le dépôt de dossier de participation est ouvert alors que la date de remise des prix est prévue pour le 19 mars prochain pour le concours du meilleur village, le 1er avril pour la ville alors que celui concernant l’établissement scolaire sera remis le 16 avril, coïncidant avec la journée du savoir qui sera fêtée sur le territoire national.
Cette initiative vise à créer de la concurrence entre les citoyens de toute la wilaya pour un bon cadre de vie et la préservation de l’environnement. «Nous allons participer au concours et représenter notre village. Ce concours est une occasion pour nettoyer le village qui croule sous les ordures et surtout que la collecte de ces dernières n’est pas assurée par les services de l’APC», nous dira un habitant de village Tiza.
«En fait, le but n’est pas l’argent en lui-même, mais l’action de nettoyage et de propreté que nous allons entamer tout d’abord pour améliorer notre cadre de vie. Nous aurions aimé que les citoyens aient cette culture sans être récompensés car il s’agit d’une question liée directement à leurs cadre de vie», nous dira Ami Rabah de Bordj Ménaeïl, une ville qui croule sous des ordures depuis plusieurs années.
Par ailleurs, il est à noter que plusieurs actions de nettoyage de quartiers et de villages ont été lancées ici et là, notamment à Chabet El Ameur, Bordj Ménaeïl, Issers, Boumerdès et Zemmouri. Le défi a été relevé largement dans toutes les actions entamées créant ainsi un climat convivial et solidaire et permis d’y remédier. «Nos actions étaient lancées suites aux défaillances des APC à gérer le dossier de nettoyage et d’entretien», nous dira l’un des initiateurs.

Amar Ouali

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …