Home / Sports / Equipe nationale: Ça se complique pour Madjer

Equipe nationale: Ça se complique pour Madjer

Après une belle série de trois matches sans défaite (un nul contre le Nigeria, qui a perdu le match sur tapis vert, et deux victoires contre la Centrafrique et la Tanzanie), la sélection algérienne, version Madjer, Ighil et Menad, a subi son premier revers, mardi, en Autriche face à l’Iran, et raté sa première sortie hors de ses bases.

Ce n’est pas la défaite qui inquiète dans ce match amical contre un mondialiste, mais la production des Verts sur l’arène du «Graz-Liebenau Stadion». Auteurs d’une calamiteuse première période où ils ont été menés logiquement au score (2-0), les camarades de Mandi qui a hérité du brassard de capitaine, ont bien réagi en seconde mi-temps où ils ont réduit la marque par Chafai sur balle arrêtée, mais sans parvenir à remettre les pendules à l’heure et à éviter cette défaite qui les replonge dans le doute. Madjer a aligné quatre attaquants à la fois dans les dernières minutes de jeu, Slimani, de retour enfin à la compétition, Soudani, Abid, auteur de sa première sortie avec les A, et El-Mellali, mais sans réussite. Ces attaquants mal-alimentés et isolés, en l’absence d’un stratège et d’un meneur de jeu, n’ont nullement pesé sur la base arrière iranienne, bien en place. Le score est resté donc inchangé et les Verts ont payé cher leur catastrophique entame de partie et le mauvais dispositif tactique adopté par le staff technique. Madjer n’était pas bien inspiré en alignant Ferhat et Bensebaini comme latéraux et il s’est surtout trompé lourdement en ne convoquant aucun latéral droit de métier pour ce premier stage de la nouvelle année 2018. L’incorporation de Benmoussa à la place de Hanni, fantomatique au même titre que Medjani, et le changement de tactique (4-4-2 au lieu du 4-2-3-1 initial) a donné un certain équilibre au onze national, mais ce n’était pas suffisant. Contesté dés son retour à la barre technique de l’EN, Madjer se complique davantage la tâche. La pression va s’accentuer sur ses épaules surtout qu’il a choisi de s’isoler, de bouder encore les médias au lieu de s’expliquer sur ses choix.

Mahrez et Taider l’enfoncent

Le comportement de Mahrez et de Taider durant ce match amical contre l’Iran risque de le fragiliser et de l’enfoncer. Mahrez a affiché clairement sa désapprobation et son mécontentement après l’incorporation du jeune El-Mellali à sa place à la 67e minute de jeu. C’est une surprenante réaction de la part de la vedette de Leicester, car il s’agit d’une rencontre amicale et de préparation. Idem pour Taider, un autre cadre de l’EN, qui a quitté le banc de touche pour rejoindre les vestiaires à quelques minutes de la fin de la rencontre, en signe de mécontentement contre sa non-incorporation par Madjer pour la seconde fois consécutive. Taider a chauffé le banc dans les deux matches contre la Tanzanie et l’Iran et il a été touché dans son amour propre surtout qu’il est venu du lointain Canada avec l’espoir de retrouver sa place de titulaire chez les Verts. Madjer en a décidé autrement et il ne l’a même pas incorporé face à l’Iran à Graz où il avait deux milieux récupérateurs à sa disposition, après la blessure de Bentaleb et la libération de Bennacer. Taider a été certes lésé, mais son comportement est inadmissible. Certains s’interrogent, à juste titre, sur la capacité de l’homme à la talonnade à maîtriser ce qui reste des vedettes de l’EN, après la mise à l’écart de M’Bolhi et de Feghouli. Outre Taider, cinq autres joueurs n’ont pas été utilisés durant ces deux rencontres amicales contre la Tanzanie et l’Iran, à savoir Belkheir, Belkalem, Namani et les deux gardiens de but remplaçants, Salhi et Moussaoui. Les Verts reprendront du service fin mai prochain. Leur prochain stage sera ponctué par le très attendu match amical contre le Portugal de Cristiano Ronaldo, le 7 juin à Lisbonne. Une autre rencontre amicale n’est pas à écarter face à une sélection africaine pour bien préparer le second rendez-vous dans les éliminatoires de la CAN 2019 contre la Gambie, en septembre à Banjul. En somme, Madjer et son staff ont vraiment du pain sur la planche.

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …