Home / Sports / escrime.. Les compétitions internationales ignorées par le public

escrime.. Les compétitions internationales ignorées par le public

Lorsque l’on évoque une autre compétition que le football dans les rues d’Alger, l’interrogation et l’étonnement sont les réactions qui reviennent le plus souvent.

Encore une fois les compétitions d’escrime tenues récemment à la salle Harcha Hacène, ont été totalement ignorées par le public algérien qui préfère suivre un match de second plan de football que ce genre de pratique. En effet, lorsqu’ on évoque une autre compétition que le football dans les rues d’Alger, l’interrogation et l’étonnement sont les réactions qui reviennent le plus souvent. Il va y avoir une compétition mondiale ou africaine que notre pays a organisé ces derniers temps. «Je n’en ai pas entendu parler», précise un habitant des alentours de la salle Harcha. Un ancien athlète des années 1970 dira la même chose : «je ne suis même pas au courant», un autre résidant à Hussein dey et pourtant ancien basketteur dira que l’évènement n’a pas été médiatisé. «De quoi s’agit-il ?», réplique Réda, cadre dans une banque. Ou encore : «C’est à propos d’un mondial de volley-ball», dira Malika une ancienne volleyeuse des années 1980.
«Je viens d’entendre parler, ça n’a pas l’air très médiatisé», s’étonne également Bachir, un ancien cadre d’Air Algérie pourtant connaisseur en matière de sport. Outre la préparation de ces deux compétitions mondiale et africaine, cette énième compétition d’escrime était scindée en deux parties. Il est malheureux de voir un événement aussi important passé inaperçu, peu médiatisé, aucune communication n’a été jusque-là effectuée par les organisateurs, qu’ils soient de la wilaya ou des services du sport. Certains cadres ou responsables rappellent également qu’on n’utilise point de panneaux publicitaires comme ce fut le cas en 1975 lors des Jeux Méditerranéens ou Africain que la capitale algérienne avait accueilli avec succès et à tout point de vue.
Même les réseaux sociaux et les quelques communiqués de presse n’ont pas eu un effet favorable envers ces deux manifestations. Pour certains anciens sportifs de haut niveau, qu’on a rencontré : «Hormis le football qui prend le plus souvent la part du lion, les médias accordent de moins en moins de places aux autres pratiques sportives. Regardez la coupe du monde, les médias télévisés avaient totalement effacé les Jeux Méditerranéens de Tarragone qui sont passés inaperçus, ils se sont occupés que de cette coupe du monde, qui d’ailleurs avait pris fin et ont continué d’en commenter, c’est lamentable. Nous n’effectuons pas de communication spécifique pour les autres disciplines seules pourtant habilité à relancer notre sport…. ».
Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …