Home / Société & Region / Exploitation de Hammam Ksana à Hachimia (Bouira).. Des habitants exigent sa restitution

Exploitation de Hammam Ksana à Hachimia (Bouira).. Des habitants exigent sa restitution

Les protestataires demandent à ce que la gestion de ce complexe thermal, unique dans la wilaya, soit confiée aux services de l’APC pour la simple raison que l’investisseur n’a pas pu honorer ses engagements quant aux recrutement des chômeurs de la région.

Les habitants de la localité de Fraksa, relevant de la commune d’«El Hachimia» ont protesté hier matin, devant le siège de la daïra, pour réclamer le départ de l’investisseur qui exploite la station thermale de Hammam Ksana, située à une quinzaine de kilomètres à l’est du chef-lieu communal. Les protestataires demandent à ce que la gestion de ce complexe thermal, unique dans la wilaya, soit confiée aux services de l’APC pour la simple raison que l’investisseur n’a pas pu honorer ses engagements quant aux recrutement des chômeurs de la région comme cela a été conclu avec la population locale en 2003. La région qui devait bénéficier de l’impact de ce projet plonge encore dans le sous-développement. Le quotidien des villageois peine à s’améliorer.
Le mouvement de protestation se poursuit depuis quatre jours. Vendredi dernier, journée de connaît une affluence des visiteurs, les habitants ont procédé à la fermeture du complexe. «Nous protestons pour la quatrième journée consécutive, après la fermeture du complexe vendredi. Nous demandons le départ de cet investisseur parce qu’il a failli dans la concrétisation du projet, parce qu’il n’a pas respecté les clauses du cahier des charges et pour ne pas avoir honoré ses engagements quant au recrutement des chômeurs de la région, comme convenu au départ», a déclaré un protestataire. Les villageois de Fraksa qui se sont rassemblés devant le siège de la daïra d’El Hachimia, 20 km au sud de Bouira, estiment que le projet de la station thermale n’a rien apporté à la région ni à ces habitants.
De plus, le projet n’a même pas été achevé, affirme-t-on. «Le projet devait être réalisé dans un délai ne dépassant pas les 36 mois. Quinze ans après, rien de ce qui a été annoncé n’a été concrétisé. Avant que l’exploitation ne soit confiée à cet investisseur, le complexe fonctionnait à merveille. Les visiteurs viennent de partout. Cette région était une véritable destination touristique. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui», ajoute un autre villageois. Une délégation des protestations a été reçue par la cheffe de la daïra d’El Hachimia et qui leur a promis de suivre de plus près cette affaire et d’alerter les services concernés, en l’occurrence la direction du tourisme et de l’artisanat.
Il faut souligner que ce n’est pas la première fois que les habitants de cette localité investissent la rue. Le complexe thermal a été fermé à maintes reprises par les villageois qui attendent toujours à ce que les autorités locales leurs viennent en aide.
Toutes les tentatives de joindre le gérant du complexe thermal ont été vaines.
Ali Cherarak

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …