Home / Economie / Exportation de produits végétaux: Le contrôle phytosanitaire allégé

Exportation de produits végétaux: Le contrôle phytosanitaire allégé

Afin de rendre la procédure d’exportation en matière de contrôle phytosanitaire aussi fluide que possible, le ministère de l’agriculture instaure des allègements à cet effet.
Le ministère précise qu’avant toute exportation, l’opérateur économique exportateur de produits végétaux doit aviser l’inspection phytosanitaire de wilaya suffisamment à temps au niveau de la DSA concernée pour qu’ils puissent procéder au prélèvement d’échantillons de l’envoi en question en vue de les analyser au laboratoire. Le contrôle peut se faire de deux manières en cas d’analyse phytosanitaire exigée par le pays importateur pour les fruits et légumes, le contrôle se fait au niveau de la wilaya concernée sur site de conditionnement à ce titre. Le ministère de l’agriculture explique que l’exportateur doit identifier les lots destinés à l’exportation qui doivent être conditionnés dans un endroit appropriés (chambre froide).
Un contrôle sur site de conditionnement est effectué par l’inspecteur phytosanitaire de wilaya qui procédera à l’inspection de la marchandise et au prélèvement des échantillons pour analyse phytosanitaire. Un procès-verbal de contrôle est établi attestant que la marchandise est indemne d’organismes nuisibles.
La marchandise est scellée avant son acheminement au point de sortie. L’inspecteur phytosanitaire aux frontières délivre un certificat phytosanitaire d’exportation accompagnant obligatoirement l’envoi destiné à l’exportation et ce, sur la base du PV de conformité attestant que la marchandise est indemne d’organisme nuisible établi par l’inspecteur phytosanitaire de wilaya.
Il est à noter que toute rupture de charge, fractionnement de la marchandise ou modification d’emballage entraînent un nouveau contrôle obligatoire de la cargaison. Aussi, en cas d’analyse phytosanitaire non exigé par le pays importateur de fruits et légumes, l’envoi peut être présenté directement à l’embarquement. L’inspecteur phytosanitaire aux frontières délivre un certificat phytosanitaire d’exportation dans le cas où la cargaison est reconnue indemne d’organisme prohibé et qu’elle est conforme aux exigences des services officiels du pays de destination.

L’inflation est de 4,6% jusqu’à juin 2018

L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel a été de 4,6% jusqu’à juin 2018, selon l`Office national des statistiques (ONS). L’évolution des prix à la consommation en rythme annuel en juin 2018 est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois allant de juillet 2017 à juin 2018 par rapport à la période allant de juillet 2016 à juin 2017. Quant à la variation mensuelle des prix à la consommation, c’est-à-dire l’évolution de l’indice du mois de juin 2018 par rapport à celui du mois de mai 2018, elle a augmenté de 1,1%. En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont inscrit une hausse de 2% en juin dernier par rapport à mai 2018. A titre d’exemple, les prix des produits agricoles frais ont grimpé de 3,2% en raison, essentiellement, de l’augmentation des prix des légumes (+6,6%), de la pomme de terre (+22,6%) et de la viande blanche (+9,6%). En revanche, certains produits ont affiché des variations négatives, principalement les œufs (-14,4%) et le poisson (-15,1%).
Pour les prix des produits alimentaires industriels (agroalimentaires), ils ont enregistré une hausse de 0,8%, selon l’ONS.
Par ailleurs, les prix des produits manufacturés ont haussé de 0,4%, alors que les services ont connu une relative stagnation. Par groupe de biens et services, les prix de l’habillement-chaussures ont enregistré une hausse mensuelle de 1,6%. Le reste des groupes s’est caractérisé par des variations modérées des prix, selon la même source. Pour rappel, la loi de finances 2018 a prévu une inflation de 5,5%.

R. E.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …