Home / Economie / Exportations algériennes vers le Sénégal.. Départ du premier convoi routier

Exportations algériennes vers le Sénégal.. Départ du premier convoi routier

Le groupe public de transport routier de marchandises Logitrans a lancé sa première opération de transport vers Dakar (Sénégal) via Nouakchott (Mauritanie), pour l’exportation de marchandises algériennes, a indiqué la société publique. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une convention signée en novembre dernier, entre cette société et le ministère du Commerce, portant accompagnement des exportateurs algériens en matière de transport routier international et de logistique. L’arrivée dans la capitale mauritanienne est prévue pour le 25 février, avant d’aboutir le 27 février à Dakar. Ainsi, un convoi de 13 semi-remorques du groupe Logitrans a pris la route, pour transporter 340 tonnes de marchandises, avec 230 tonnes livrées à Nouakchott et 110 tonnes à Dakar.
L’expédition parcourt au total 3.900 km en 10 jours pour atteindre sa destination finale, et ce, à raison de 1.800 km en 3 jours sur le territoire algérien, une journée pour les formalités douanières au Poste frontalier de Tindouf, 1.700 km en 4 jours en territoire mauritanien, et 400 km en 2 jours en territoire sénégalais. Le convoi est accompagné d’engins de soutien et suivi par GPS et téléphone satellitaire. Les 230 tonnes de marchandise destinées à la Mauritanie se composent de 200 tonnes de produits agro-alimentaires, de 60 tonnes de produits agricoles, de 60 tonnes d’articles de ménage en plastique, et de 20 tonnes de produits chimiques. Pour le Sénégal, 110 tonnes de produits agro-alimentaires algériens y sont exportées.
Pour rappel, un nouveau poste frontalier terrestre entre l’Algérie et la Mauritanie, situé dans la wilaya de Tindouf, a été ouvert en août dernier, et ce, en application des recommandations de la 18e session de la Haute commission mixte algéro-mauritanienne, tenue en décembre 2016 à Alger. Ce poste frontalier constitue un moyen de facilitation des déplacements et passage des personnes et d’intensification des échanges commerciaux entre les deux pays, d’une part, et avec les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, d’autre part.
R. E.

About Letemps

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …