Home / Economie / Fabrication de pièces automobiles: Sovac fera appel à 20 sous-traitants

Fabrication de pièces automobiles: Sovac fera appel à 20 sous-traitants

Après plus d’une année du lancement de son partenariat avec le constructeur allemand Volkswagen, Sovac va réunir une vingtaine de sous-traitants fabricants de pièces de rechange fin février en Algérie. Après la construction de l’usine de Rélizane où plus de 15.000 unités ont été assemblées en 2017 et 40.000 sont attendues pour 2018, Sovac production va opter pour la fabrication de la pièce de rechange allemande localement. «Initialement, une dizaine de sous-traitants était prévue, mais le groupe a décidé d’inviter une vingtaine d’entreprises spécialisées dans la fabrication d’équipements pour véhicules. Ce qui démontre sa volonté de produire localement les pièces automobiles», a expliqué, hier, une source proche du projet. Selon la même source, les sous-traitants, qui seront accompagnés par un haut responsable de Seat, l’une des 12 marques du groupe allemand, visiteront l’usine de Sovac Production à Relizane et les infrastructures de transport de la région ouest. Notons aussi que l’installation des sous-traitants devrait intervenir courant 2018. Aucune date n’est encore fixée, mais la réunion qui se tiendra fin février à Relizane, permettra d’avancer pour entamer la phase de production des pièces de rechange sur place.
Lors de sa dernière visite en Algérie, le PDG de Seat, M. De Meo a affirmé que le montage de véhicules n’est qu’une première étape. Pour lui, «répondre aux besoins du marché en produisant les voitures dont il a besoin n’est pas suffisant. Seat se distingue parce que nous avons l’ambition de constituer un vrai partenariat industriel avec l’Algérie». La fabrication de pièces détachées destinées à l’exportation sera donc la prochaine étape, selon le Président de Seat. Il a expliqué dans ce contexte que «ce n’est pas seulement une question de voitures, quand on regarde le cahier des charges, les autorités demandent aussi de développer les compétences des fournisseurs pour pouvoir exporter des pièces». Le développement de Sovac Production sera axé, selon M. De Meo, sur la mise en place d’une sous-traitance automobile en Algérie, avec le passage à la deuxième phase de développement. Pour sa part, le PDG du Groupe Sovac, Mourad Oulmi a expliqué que cette démarche consiste à créer «un écosystème et les facteurs clé de succès pour faire de l’Algérie un futur exportateur de pièces détachées». Il est question, selon lui, de répondre au nouveau cahier des charges pour atteindre les taux d’intégration requis et développer le secteur de la sous-traitance en Algérie, notamment dans la région de Relizane.

S. M.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …