Home / Actualité / Facture d’exportation des boissons: 12 millions de dollars en neuf mois

Facture d’exportation des boissons: 12 millions de dollars en neuf mois

La facture des exportations des boissons lors des neuf premiers mois de l’année en cours est estimée à 12 millions de dollars, contre 4 millions de dollars en 2017.

Un chiffre qui, selon le président de l’Association des exportateurs, Ali Bey Nasri, est loin d’être satisfaisant par rapport à la production locale en matière de boissons. «L’Algérie est une puissance dans la production de boissons. Les producteurs algériens ont toutes les capacités pour se tourner vers les exportations. Cependant, il reste d’autres problèmes qui les empêchent de percer, à l’instar de l’emballage», a expliqué Nasri, lors d’une conférence de presse du Salon international des boissons, biscuits et arômes Sibal-Expo, au siège d’Algex. Selon lui, les producteurs nationaux devront fabriquer leur propre emballage pour que la valeur ajoutée de ces produits puisse augmenter.
Dans ce sens, il a expliqué que le problème des exportations réside dans la valeur ajoutée dans les domaines faibles. «Il est temps que l’Etat encourage l’investissement dans la fabrication de la matière première pour réduire la facture des importations», a-t-il soutenu, ajoutant : «Après cette mesure, ont pourra créer une compétitivité avec les autres pays et se frayer une place de choix sur les marchés».
En ce qui concerne l’exportation des produits laitiers, l’orateur a précisé qu’une grande demande est enregistrée de la part de nombre de pays africains. «Les producteurs de lait estiment que le quota de poudre de lait accordé par le ministère du Commerce est insuffisant pour satisfaire le marché local», a-t-il signalé. A cet effet, Nasri a appelé les services concernés à soutenir les producteurs locaux à se tourner vers les exportations en leur facilitant les procédures. Rappelant que le but des quotas est de réduire la facture d’importation, l’intervenant a suggéré d’octroyer plus de parts aux producteurs qui ont un acte d’exportation. S’exprimant au sujet du salon, l’orateur a estimé que cet évènement sera une occasion pour les producteurs locaux de consolider les rapports avec les partenaires nationaux et internationaux activant dans le secteur, mais aussi d’ouvrir de nouvelles opportunités pour les jeunes investisseurs. De son côté, l’organisateur de Sibal-Expo, Hocine Minari, a indiqué que cet évènement qui se déroule du 28 novembre au 1er décembre rassemblera plus de 100 exposants activant dans le domaine de l’industrie des boissons, des arômes et des produits laitiers. «quatre jours de rencontres, de conférences et d’ateliers dans le cadre d’un partenariat B to B», a-t-il précisé.
Selon lui, ce salon est une occasion pour les producteurs algériens de rencontrer de nouveaux clients et fournisseurs. A sa deuxième édition, Sibal-Expo 2018 est l’événement annuel incontournable du secteur de l’industrie des boissons. Réunissant les différentes filiales du secteur, ce salon est une occasion pour ces producteurs de débattre, partager les expériences et faire évoluer et mutualiser les pratiques. Sibal-Expo est aussi l’occasion de présenter des solutions et produits à travers des retours d’expériences. En outre, des conférences sont prévues tout au long du déroulement du salon.

Radia Choubane

About Armadex

Check Also

Ahmed Taleb IbrahimiI à l’Armée : «Écoutez les propositions des élites et des sages»

Dans une lettre intitulée «A la jeunesse du Hirak, préservez la dynamique du changement», reprise …