Home / Algérie / Fédération de chasse de Tizi Ouzou: Examen pour l’obtention du permis de chasse

Fédération de chasse de Tizi Ouzou: Examen pour l’obtention du permis de chasse

La Fédération de chasse de Tizi Ouzou vient tout juste d’organiser une évaluation, la première du genre, en vue de l’obtention de l’attestation d’habilitation pour l’obtention du permis de chasse qui s’est déroulée le dimanche dernier au niveau de l’ITMAS de Boukhalfa.

A ce titre, le président de la fédération de chasse de Tizi Ouzou, M. Arezki Aider n’a pas caché son optimisme devant la bonne application des candidats puisque selon lui «la réussite de cette évaluation, le niveau très élevé affiché par la majorité des participants et le taux de réussite record dénote du sérieux et de la volonté de la part des associations de chasse». Faut-il signaler aussi que des rencontres de pré-formation sont organisées à travers les quatre coins de notre wilaya et toutes ont porté leurs fruits, selon le président de la fédération de chasse. Mr Aider ne va pas sans féliciter les heureux lauréats et de souhaiter bonne chance pour tous les candidats durant les prochaines sessions. En outre il y a lieu de noter que les chasseurs candidats à l’examen de ce dimanche ont subit des examens qui ont porté sur deux volets, la réglementation et l’éthique, d’une part, et la pratique de la chasse, d’autre part. Selon des observateurs beaucoup reste à faire pour organiser la chasse afin qu’elle se pratique dans la légalité dont le recensement des espèces chassables et non chassables vivant sur le territoire de la wilaya qui fait défaut jusqu’au jour d’aujourd’hui. Notons aussi que l’ensemble des chasseurs qui ont pris part à cet examen pour l’obtention du permis de chasse ont été invités auparavant à participer au stage d’habilitation. Organisé en collaboration avec la conservation des forêts dans le cadre de la relance des activités cynégétiques et de la chasse, le programme du stage d’habilitation au métier de chasse, propose une formation théorique durant les deux premiers jours suivie d’exercices pratiques le dernier jour. Ceci alors que plusieurs conférences portant sur l’activité de la chasse, réglementée par la loi n° 04-07 relative à la chasse du 15 août 2004, ont été données à l’occasion comme celle ayant porté sur la connaissance de la législation et la réglementation relatives à la chasse ou encore une conférence autour des conditions d’exercice et de l’organisation de la chasse en Algérie. Durant cette formation, la deuxième journée consacrée au gibier a été marquée par trois conférences, dont deux portant sur «la connaissance des espèces mammifères et les oiseaux gibiers autorisés à la chasse» et la troisième a trait aux «notions sur les prélèvements des espèces chassables et les modalités de repeuplement». Pour Aider Arezki, il reste une évidence que l’organisation du métier de chasseur en Algérie ne sera que bénéfique sur plusieurs plans dont la neutralisation des braconniers qui parfois ne mesurent pas la gravité de la chasse pratiquée loin des normes. Il a toujours fait savoir que la wilaya de Tizi Ouzou compte une importante population intéressée par la chasse qu’il estime à plus de 17000 personnes à raison d’une trentaine dans chaque village. La structuration de la fédération de la wilaya de Tizi Ouzou a permis depuis sa création en 2017 de fédérer pas moins de 44 associations.
Outre la formation et la réglementation de la chasse, la fédération de Tizi Ouzou se met aussi à lutter contre le braconnage qui porte un sérieux coup à la faune de la région. Le chardonneret, à titre d’exemple, subit un braconnage systématique. Depuis quelques mois maintenant, cette organisation qui fait tout pour fédérer dans ses rangs le plus grand nombre possible de chasseurs sur les quelques 2000 chasseurs qu’elle a recensée au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou fait de la lutte contre le braconnage son credo à côté de la protection de la faune. Consciente que la protection de la faune et la flore locale, la Fédération rappelle est l’affaire de chaque citoyen et appelle à un sursaut civique pour mettre aux agressions que subit la nature et à une prise de conscience pour léguer aux générations future un espace de vivre riche et épanoui. C’est pourquoi aujourd’hui, elle se lance dans protection et la multiplication de certaines espèces menacées de disparition et aussi tenter de remettre l’ordre dans le monde fermé de la chasse. Parmi ses actions, on citera des opérations de lâcher de perdrix, notamment l’espèce gambra ou encore de canards.

Khaled Haddag

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …