Home / Culture / Festival Lire en fête à Batna: Une belle réussite

Festival Lire en fête à Batna: Une belle réussite

La manifestation «Lire en Fête», qui s’est déroulée du 24 au 29 mars, à travers la wilaya de Batna, a été une réussite totale vu le grand rush des enfants qui avaient envahi les structures culturelles durant toute la manifestation.

A Batna, le festival «Lire en fête» a été une belle réussite et les enfants qui venaient tous les matins de bonne heure ont démontré encore une fois qu’ils étaient capables d’assurer et réussir leur fête, sans la présence des responsables et des élus, qui avaient brillé par leur absence durant cette manifestation culturelle. Pendant ces six jours de la huitième édition de «Lire en Fête», prônée par le ministère de la Culture, un grands public constitué d’enfants essentiellement, accompagnés parfois de leurs parents ont répondu présent pour rencontrer les animateurs des ateliers, à assister aux expositions, aux spectacles et aux lectures de contes et à participer à de multiples ateliers gratuits.

Riches activités

Pendant ces six jours de rencontres qui ont vu se succéder une multitude de lectures publiques, débats, festivals, ateliers d’écriture, expositions, spectacles et animations littéraires en tous genres, le livre était partout à la fête, dans les espaces du secteur où l’on trouve traditionnellement des livres, c’est-à-dire les bibliothèques et les centres culturels. Ces rushs massifs sur les centres culturels et bibliothèques démontrent le besoin chez nos enfants de ces activités culturelles distractives et ludiques. Les ateliers étaient quotidiennement pris d’assaut dès l’ouverture des structures culturelles, mis à part la bibliothèque communale d’Aïn-Touta, où nous avons noté que les enfants qui n’étaient pas prévenus étaient venus un peu en retard, vers les coups de dix heures. Au niveau des autres structures de culture, la mobilisation était totale et les enfants, tellement qu’ils étaient nombreux, avaient du mal à retrouver des places dans les ateliers. Les activités proposées étaient divertissantes. Les animateurs des ateliers ne se tracassaient pas trop pour le caractère éducatif. Tout était basé sur la sensibilisation. «L’apprentissage viendra par la suite, notre rôle consiste à la sensibilisation, plutôt qu’à l’apprentissage de l’activité du dessin», nous a expliqué l’animateur de l’atelier du dessin, qui était très sollicité par les enfants.

Attirer les enfants

Tous les animateurs des ateliers savaient que la seule chose vraiment importante, c’était que l’enfant s’amuse. Les animateurs des ateliers nous ont confié qu’ils étaient fascinés et subjugués par le don dont jouissaient certains enfants qui étaient présents dans leurs ateliers. Il faut également signaler le rôle joué par les clowns de l’association culturelle ‘El-Ferha’ de la ville Batna que préside Mourad Yahiaoui et les scouts musulmans qui ont attiré des enfants des quartiers avoisinants aux centres culturels et aux bibliothèques. Le record de l’afflux des enfants a été pulvérisé à la bibliothèque de Ras Layoun où les grandes salles de ce bâtiment se sont avérées exiguës pour recevoir des centaines d’enfants et adolescents. La mobilisation était totale et la grande réussite de ce festival Lire en fête était due aux efforts consentis des responsables de la bibliothèque et la bonne coordination avec les responsables des scouts musulmans de la commune qui ont maîtrisé la situation et le bon fonctionnement de la manifestation. Bravo pour l’organisation et la discipline. Pour rappel, «Lire en fête» s’est déroulée dans la bibliothèque principale de Hamla Une, au centre culturel de Merouana, à la bibliothèque de Ras Layoun, au centre culturel de Tazoult et à la bibliothèque d’Aïn-Touta. Des visiteurs auraient souhaité que ces manifestations soient organisées dans d’autres espaces publics plus ou moins insolites à l’image des gares des voyageurs, hôpitaux, théâtre, marchés, prisons, cafés, etc… Ils souhaitent aussi que la durée de la fête du livre se tiennent dure plus longtemps (15 jours) afin de rendre la manifestation accessible aux enfants scolarisés et de donner aux professionnels le temps nécessaire pour mener des actions de fonds, dans un but essentiel d’élargir le public et de mettre en avant le livre là où l’on ne l’attend pas, sous des formes originales et ludiques afin d’intéresser les gens et de faire aimer le livre et la lecture au plus grand nombre.

Aguellid Aguellil

About Armadex

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …