Home / Economie / Foire de Paris 2018: Forte présence des entreprises algériennes

Foire de Paris 2018: Forte présence des entreprises algériennes

Une cinquantaine d’entreprises algériennes du secteur privé ont décidé d’exposer leurs produits à la Foire de Paris.

Cette manifestation commerciale dure une dizaine de jours. C’est une présence très importante des entreprises algériennes, qui, accompagnées par la Société algérienne des foires et exportations (SAFEX) et par l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur (Algex), se sont regroupées dans le pavillon Algérie où les visiteurs de la Foire de Paris, qui se déroule au parc des expositions de la porte de Versailles, pourront découvrir les produits agro-alimentaires.
Parmi les produits qui sont exposés, on trouve la figue de Beni Maouche (Béjaïa), l’huile d’olive de différentes qualités, les dattes Deglet Nour ainsi que des produits artisanaux comme la broderie traditionnelle, la maroquinerie, la céramique, les bijoux, la tapisserie de Ghardaïa.
Ghania Ouchait, une responsable à Agex, a indiqué qu’«il y a une prise de conscience chez nos entreprises pour passer au marché international et les pouvoirs publics ont beaucoup travaillé à cet objectif», ajoutant : «L’Etat algérien a pris en charge la participation de ces entreprises à hauteur de 80% des frais (transport, location de stands et transit)».
Elle a souligné que «leur participation est plus que bénéfique dans le sens où, en étant en contact direct avec une clientèle différente de celle de notre pays, ces entreprises apprennent comment externaliser leurs produits», poursuivant : «Les produits présentés par ces entreprises n’ont rien à envier en matière de qualité avec les autres», selon la même source. Les membres de la communauté algérienne, venus très nombreux, ont profité de cette aubaine pour faire les emplettes quinze jours avent le début du mois sacré de ramadhan. «Nous voulons consommer algérien en France», a souligné devant un producteur d’huile d’olive un des visiteurs de Sarcelles (banlieue de Paris), ajoutant : «Nous, notre couscous, notre datte, notre figue et notre huile d’olive». Par ailleurs, l’ambassadeur d’Algérie en France, Abdelkader Mesdoua, a tenu à encourager ces producteurs lors de sa visite de leurs stands respectifs. Toutefois, une dizaine d’exposants algériens n’ont pas pu participer à cette foire, puisqu’ils se sont vu refuser leurs visas d’entrée en France.

Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …