Home / Economie / Formation: Brandt signe un partenariat avec l’AFORP

Formation: Brandt signe un partenariat avec l’AFORP

La filiale du groupe Cevital, Brandt Algérie, a signé un partenariat avec le centre de formation industriel et technique français AFORP pour l’apprentissage et la professionnalisation de ses collaborateurs techniques, lui permettant une autonomie industrielle.
A ce propos, Tahat Bennadji, directeur général de Brandt Algérie, a indiqué que son entreprise a signé un contrat de partenariat avec l’AFORP pour l’apprentissage de ses collaborateurs dans la fabrication d’outillage et de moules. «Cela va permettre aux activités de Brandt en Algérie d’avoir son autonomie en termes de fabrication d’outillage et de moules, une activité toute nouvelle en Algérie. Cette activité permettra également d’avoir davantage d’intégration et d’autonomie, garantissant ainsi une augmentation du taux d’intégration et de la valeur ajoutée, créée localement», a-t-il précisé.
Bennadji a souligné que «ce partenariat permettra aussi d’augmenter les compétences techniques et le savoir-faire de nos équipes.
On formera près de 265 ingénieurs aux dernières technologies de fabrication d’outillage et de moules. Il a rappelé que l’usine Brandt installée à Sétif est entrée en production en mai dernier sur la gamme des réfrigérateurs qui ont déjà été mis sur le marché. «Dans les jours à venir, on commencera l’exportation des premiers produits vers les marchés extérieurs». Bennadji estime que «le taux d’intégration est un point clé pour avoir de la valeur ajoutée locale, mais aussi pour être plus compétitif sur les marchés que nous ciblons», ajoutant que «les taux d’intégration sont très élevés, ils avoisinent les 80%», citant l’exemple de la machine à laver TOP qui a atteint un taux d’intégration de 80%. Evoquant les parts de marché de son entreprise, Bennadji a rappelé qu’elles varient en fonction des produits mais qu’elles oscillent entre 15% et 40% sur le marché national.
Interrogé sur les exportations de Brandt Algérie, le directeur général de Brandt Algérie a indiqué que l’entreprise a exporté en 2016 pour un montant de 6 millions d’euros et en 2017 et environ 30 millions d’euros en 2017. A ce propos, il a précisé que l’entreprise «continuera à exporter les machines à laver TOP, mais on commencera dans les semaines à venir à exporter les premiers réfrigérateurs». Brandt Algérie exporte aux quatre coins du monde, essentiellement vers l’Europe.
«Nous exportons vers des marchés très matures et très développés et concurrentiels ; ce sont des marchés très exigeants en qualité et en termes de norme et nous avons pu exporter grâce à notre savoir-faire», a-t-il souligné.
Evoquant les recrutements dans son entreprise, Bennadji a indiqué qu’«ils suivront la montée en cadence de la production et l’entrée en production des autres unités. Nous nous inscrivons dans une vision très claire : notre pays a besoin aujourd’hui d’une diversification des ressources et des rentrées en devises et nous sommes en train de travailler pour y contribuer activement». Par ailleurs, la sélection des candidats commencera en juillet prochain et la formation débutera de septembre 2018 jusqu’à février 2019.

S. M.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …