Home / Société & Region / Formation professionnelle à Chlef: Une bouée de sauvetage pour la jeunesse

Formation professionnelle à Chlef: Une bouée de sauvetage pour la jeunesse

Le directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Chlef, Azerrouk Zeraimi Hakim a fait savoir que cette année, le secteur a répondu à la forte demande de la formation en mode apprentissage qui est de l’ordre de 3372 places pédagogiques.

En prévision de la prochaine rentrée professionnelle prévue pour le 24 février prochain, 8548 nouvelles places pédagogiques sont disponibles dans les différents centres et institut de formation professionnelle (CFPA) et (INSFP). 8548 dont 1470 places en mode résidentiel et 3372 en mode apprentissage auxquels s’ajoutent 280 places de formation pour handicapés, 284 pour l’enseignement à distance et 3342 places pour les femmes au foyer et les femmes issues des zones rurales, d’après le directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Chlef, Azerrouk Zeraimi Hakim. Ce dernier a fait savoir que cette année, le secteur a répondu à la forte demande de la formation en mode apprentissage qui est de l’ordre de 3372 places pédagogiques. Et pour renforcer un tant soit peu la main-d’œuvre qualifiée qui fait défaut au niveau de plusieurs secteurs d’activité, les responsables de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels viennent de lancer une campagne d’information au profit des jeunes afin de choisir un métier. Sachant que, le phénomène de la déperdition scolaire en Algérie qui est plus qu’inquiétant et dont les retombées de «la harga», la drogue, l’alcoolisme et la criminalité, sont autant de résultats que les sessions criminelles de la justice confirment d’ailleurs par la courbe du récidivisme qui est à son summum; peut à bien des égards trouver une solution par le biais de la formation professionnelle. La jeunesse est en réel danger et rien qu’une insertion par le biais de la formation professionnelle puisse venir à juguler le pourrissement d’une jeunesse qui ne jure que par el harga ou la taule. La formation est sanctionnée par un certificat de qualification, quelques candidats ont de sérieux handicaps, certains avaient tout simplement mis un terme à leurs études dix ou vingt ans plus tôt, sans bagage scolaire. Dorénavant, ils ont le droit de poursuivre les études, d’apprendre un métier et de dénicher un emploi.
Nombreux sont cette année les candidats qui ont choisi surtout une formation pour un métier de passion.
L’INSFP propose une alternative après l’échec au bac, le BTS (brevet de technicien supérieur) et qui ouvre la porte à de nombreuses spécialités telles que le commerce international, le marketing, les techniques administratives de gestion, hôtellerie et tourisme.

A. Ali

About Armadex

Check Also

CHLEF.. Absence de campagnes de lutte contre les insectes

Les grandes chaleurs arrivent à grands pas et la ville de Chlef est déjà envahie …