Home / Algérie / Freha: Marche de soutien au Maire

Freha: Marche de soutien au Maire

Dès ce début de semaine les citoyens de la commune de Fréha et de la région des Aït Djennad se sont mobilisés, chacun à sa manière, afin de mettre de l’ordre ou bien trouver des solutions, dans la foulée du conflit foncier qui oppose les habitants du village Ajerrar aux autorités locales, suite à la désignation d’un terrain au niveau de ce hameau dans un le but de créer un pôle urbain comprenant notamment un programme de réalisation de 882 logements sociaux en plus de quelques infrastructures de base. C’est ainsi que suite à un long bras de fer dans cette question à rebondissements qui s’est amorcée à la fin de l’année 2017, a vu le déni des citoyens de cette contrée à ce semblant de «détournement», une opposition accrue allant jusqu’au blocage des locaux de l’APC de Fréha il y a une semaine, une action qui s’est soldée comme tout le monde le sait par de violents affrontements ayant éclaté entre les forces de l’ordre et les citoyens venus protester auprès du premier responsable de la localité, afin de libérer cette assiette foncière que les villageois auraient décidés à destiner à la réalisation d’un cimetière commun vu la saturation des anciens nécropoles que compte ce hameau d’une part, et pourquoi pas y ériger aussi d’autres projets «d’utilité publique» comme une unité de sapeurs pompiers, un hôpital, ou aussi un centre de formation, et pourquoi pas aussi une laiterie puisque ce village est l’un des plus grands producteurs de lait, selon des gens de la région. Dès le début de la semaine dernière donc, et en guise de réaction à l’épisode malheureux du jeudi d’avant, les responsables des comités de villages de la commune de Fréha et du Arch des Ath Djennad, ont tenu un conclave qui a débouché sur quelques résolutions dont la plus importante demeurera dans le fait de se tourner vers d’autres modes de négociation, et aller carrément solliciter le ministre de l’intérieur à travers un courrier à lui faire parvenir, ceci pour une demande d’audience, afin de trouver des solutions à ce conflit puisqu’il demeurera que le dialogue avec les autorités locales s’avère infructueux selon les conclavistes, et aussi les observateurs qui voient dans le recours à la force n’est jamais porteur de solution. Ceci d’une part, alors que d’autre part le comité de soutien au programme des 882 logements qui a vu le jour dans la foulée de ce bras de fer, a décidé de se mêler à cette partie en organisant une action pour la sauvegarde du projet. En effet, jeudi dernier, le dit comité a organisé une marche à laquelle avait pris part quelques dizaines de personnes.la procession s’est ébranlée vers 11 heures du carrefour de la mosquée du centre ville. Au moment où d’autres citoyens de cette région qui se constitue comme une troisième tendance dans ce conflit, se sont lancés dans une campagne visant à l’apaisement des esprits en multipliant les appels au calme et à la raison en essayant de trouver des solutions dans la tranquillité et la quiétude, pour ce conflit dans lequel le Maire de Fréha campe toujours sur ses positions. En considérant ce projet en question comme étant «le plus important à être destiné à la région depuis l’indépendance», dans son discours qui repose sur le fait que le site sur lequel sera réalisé le projet restera un bien étatique puisque l’agence foncière de Tizi Ouzou détient l’acte de propriété sur cette assiette depuis 1962.

Khaled Haddag

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …