Home / Actualité / Gaz de schiste: Début de l’exportation en 2030

Gaz de schiste: Début de l’exportation en 2030

Dans l’objectif de diversifier ses ressources en énergies, l’Algérie entreprendra l’exportation du gaz de schiste en 2030.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a mis en exergue, jeudi dernier, l’importance que jouera le gaz de schiste dans la relance de l’économie du pays dans une dizaine d’années, soit en 2030. S’exprimant en marge de la journée d’information consacrée à la présentation du bilan de l’énergie pour l’année 2017, le ministre a révélé que le taux de couverture du gaz naturel a atteint 60%, signalant qu’ «une fois que ce taux atteindra les 100%, la quantité de gaz à exporter sera moins importante que maintenant».
Selon les perspectives d’exportation du gaz, notre pays n’est pas encore en mesure d’exporter le gaz, souligne le ministre. A ce propos, M.Guitouni a indiqué que des études ont été lancées en attendant la confirmation de sa garantit sanitaire. «Ce projet sera entamé sans aucune pression populaire et avec des garanties sanitaires», a-t-il rassuré.
S’agissant du bilan de l’énergie de 2017, le ministre a exprimé sa grande satisfaction des résultats enregistrés, soulignant que cette réussite est due à la décision des pays OPEP et non-OPEP réunis en septembre 2016 à Alger, d’enclencher la relance des investissements et d’améliorer les prix pour 2017. «Le monde a connu, vers la fin de 2014 et durant les années 2015 et 2016 une période de récession de l’activité économique entraînant un recul de la demande et une grande baisse des cours du pétrole», a-t-il rappelé. Dans ce sillage, le ministre de l’énergie a révélé que les recettes des exportations pétrolières ont atteint 33,2 milliards de dollars en 2017, avec une augmentation de 19,1% par rapport à l’année 2016.
La valeur de la fiscalité pétrolière versée en 2017 au Trésor public, a-t-il poursuivi, a atteint 2.228 milliards de dinars contre 1.863 milliards de dinars en 2016, soit une augmentation de 20%. Selon lui, tous les indicateurs démontrent que le secteur de l’Energie se porte bien et que des réalisations ont été accomplies, rappelant, dans ce cadre, les réalisations accomplies ces dernières années dans le domaine des hydrocarbures, à l’instar de l’entrée en service des champs gaziers au sud d’In Salah et de l’inauguration, en décembre 2017, d’un groupement gazier au nord de Reggane dans la wilaya d’Adrar.

S. Malek

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …