Home / International / Gendarmes, banque, et enseignes attaqués.. Affrontements aux Champs-Elysées

Gendarmes, banque, et enseignes attaqués.. Affrontements aux Champs-Elysées

L’incendie, qui s’est déclaré l’après-midi, a été maîtrisé vers 14h et a fait au moins 11 blessés légers.

La protestation des gilets jaunes a été transformée, hier, en affrontements opposant les contestataires aux forces de l’ordre. La Banque Tarneaud, avenue Franklin Roosevelt près des Champs-Élysées, a été ravagée par les flammes. L’incendie, qui s’est déclaré l’après-midi, a été maîtrisé vers 14h et a fait au moins 11 blessés légers. Christophe Castaner a condamné les individus qui ont déclenché le feu, les qualifiant d’assassins. 11 personnes ont été blessées légèrement lors de l’incendie d’un immeuble à Paris, avenue Franklin Roosevelt, écrit l’AFP, citant les pompiers. Deux personnes ont été sauvées des flammes. Une femme et son bébé étaient coincés au deuxième étage, ont-ils rapporté. Le feu est parti d’une banque, au rez-de-chaussée. Le quartier a été bouclé et l’incendie maîtrisé peu avant 14h, a constaté un journaliste de l’AFP.
Un kiosque à journaux est en flammes. Des casseurs ont pillé des boutiques sur les Champs-Elysées. Sur la célèbre avenue de la capitale où ont convergé des milliers de Gilets jaunes, plusieurs barricades étaient en feu autour de midi. Selon un journaliste de l’AFP, des casseurs ont pillé des boutiques sur les Champs-Elysées où l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes se caractérise par un regain de violence. Sur la place de l’Etoile, des manifestants ont lancé des pavés sur les forces de l’ordre qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogènes. Alors que les premiers heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre, la police a procédé à de multiples tirs de gaz lacrymogènes. «Ma consigne à la préfecture de police : répondre avec la plus grande fermeté à ces attaques inadmissibles», a écrit le ministre de l’Intérieur, commentant sur les réseaux sociaux les échauffourées en cours à Paris : «Aucun doute permis : ils appellent à la violence et sont là pour semer le chaos à Paris.
Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortèges», a-t-il tweeté. La mobilisation des gilets jaunes à Paris hier a été marquée au cours de la matinée par de violents heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre. Des camions de la gendarmerie ont notamment été attaqués sur les Champs-Elysées par des casseurs encagoulés. Hier, aux Champs-Elysées, magasins saccagés, gendarmes attaqués et banque et voitures brûlées. Un climat de guerre. Le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, se rend dans le quartier des Champs-Elysées pour remercier les forces de l’ordre du travail qu’elles ont accompli. La préfecture de police de Paris dit que 94 personnes ont été arrêtées.
Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …