Home / Culture / Générale de «Saha l’artiste» au TNA.. Un regard réaliste sur la société

Générale de «Saha l’artiste» au TNA.. Un regard réaliste sur la société

La nouvelle pièce du metteur en scène Omar Fetmouche, «Saha l’Artiste», a été présentée pour la première fois au public, dans la soirée de lundi, au théâtre national Mahieddine Bachtarzi à Alger.

La pièce «Saha l’artiste» présentée pour la première fois ce lundi, à la salle Mahieddine Bachtarzi à Alger est écrite et mise en scène par Omar Fetmouche et produite par la coopérative «Sindjab» de Bordj Menaïl, dans la wilaya de Boumerdès, en collaboration avec le Théâtre national algérien. C’est une pièce qui se décline dans le genre monodrame. Le récit tourne autour du personnage principal, Kaddour (interprété brillamment par Ahcen Azzazni).
C’est un artiste et musicien qui cherche une corde à son violon dans un pays déserté par toutes les formes de l’art. Les différents tableaux de la pièce dressent un constat des plus alarmants qui règne dans notre société actuelle : perte de valeurs, pollution et absence totale de l’art. A cela s’ajoute le regard très réducteur porté par la société aux artistes.

Le Chaâbi
Ayant fait le tour du pays sans pouvoir retrouver un magasin pour s’acheter une contrebasse, Kaddour décide de franchir les frontières pour se procurer cet instrument de musique auquel il s’est tellement attaché. Kaddour n’a pas eu de soucis à s’en procurer son instrument fétiche à Paris, «ville de l’art et des artistes», mais il ne trouve pas de housse et se retrouve contraint de le ramener dans un cercueil. La pièce semble comme un regard porté d’une époque révolue, où le style de musique chaâbi n’est pas seulement des chansons, mais un véritable vecteur de valeurs sociétales. D’ailleurs, tout au long de la pièce, le comédien principal est accompagné sur scène par Amar Cherifi, un chanteur de chaâbi. Ce dernier, muni de sa mondole, a donné une belle consistance au texte, avec des chansons faites spécialement pour accompagner le texte de la pièce. Cette ambiance plonge le spectateur dans cette époque des années fastes du pays.

Une réussite
Les décors qui semblent simples, donnent une marge de manœuvre très large au comédien principal, mais au fur et à mesure que la pièce avance dans le temps, les simples décors se révèlent très réfléchis par le metteur en scène, qui n’a pas de soucis à les transformer à sa guise, ce qui facilite très aisément le passage d’un tableau à un autre. A noter que les deux comédiens, Ahcene Azazni, ainsi que le musicien chanteur Amar Cherifi ont fait de très belles prestations sur scène. Pas très connus dans le monde du théâtre professionnel, les deux comédiens ont très bien assumé leurs rôles respectifs. Le public, présent en force pour cette présentation générale, a beaucoup apprécié le spectacle. Les témoignages et les réactions étaient très positifs du début, jusqu’à la fin du spectacle. Il faut rappeler que cette pièce porte la signature de Omar Fetmouche qui est une grande personnalité algérienne du 4e art.
Arezki Ibersiene

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …