Home / International / Génocide au Yémen: Jusqu’à quand ?

Génocide au Yémen: Jusqu’à quand ?

La coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite mène depuis mars 2015 des frappes aériennes tuant des milliers de civils au Yémen.

L’indifférence de la communauté mondiale face aux crimes de guerre encourage la poursuite du génocide. Cela fait prés de quatre ans que la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite mène des frappes aériennes contre les houthis au Yémen. Les civils ont très souvent été les cibles des frappes aériennes. Des organisations non gouvernementales ont dénoncé les crimes de guerre perpétrés par la coalition arabe. Nombre de pays ont annulé leur coopération militaire avec l’Arabie saoudite. L’ONU a initié une enquête sur les crimes de guerre. Pourtant, la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite continue à cibler les civils. Le chaos est enregistré dans ce pays pauvre. La persistance des frappes aériennes est expliquée par, notamment, la caution accordée par le président américain à El Saoud. Le soutien n’est pas gratuit puisque l’Arabie saoudite est devenue une tirelire pour Washington.
Il y a d’abord le contrat de 460 milliards de dollars d’armes conclu par l’Arabie saoudite et Washington. Le président américain a noté que l’argent créerait de l’emploi en Amérique. Le président américain en a grandement besoin avec la conjoncture marquée par l’enquête sur la présumée ingérence russe dans l’élection présidentielle.
Pour se maintenir au pouvoir, le président américain a besoin de gagner les faveurs du peuple de ce pays. Il initie des décisions anti Iran pour plaire au lobby américain hostile à Téhéran. L’Arabie saoudite applaudit. L’Arabie saoudite a besoin de Washington pour obtenir la caution pour ses crimes de guerre perpétrés au Yémen et le lancement d’une politique contre l’Iran. Washington a besoin de l’Arabie saoudite pour obtenir des sommes d’argent faramineuses. Les civils du Yémen sont de la manière sacrifiés et les droits de l’Homme deviennent le dernier des soucis de Washington. Il y a également le front arabe contre l’Iran que Washington tient à créer.
Le président américain a appelé en Arabie saoudite il y a quelques mois à la création de ce front. La monarchie des pétrodollars était aux anges. En n’adhérant pas à ce front, le Qatar pose problème pour le complot. Doha a refusé d’adhérer à ce front et relancé la coopération diplomatique avec l’Iran. C’est alors que l’Arabie saoudite a accusé le Qatar de soutenir le terrorisme.
Une manière de mettre la pression sur Doha. Une crise diplomatique oppose depuis le Qatar à l’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes et le Bahreïn. La démarche de l’Arabie saoudite est mise en échec. La Turquie et l’Iran soutiennent le Qatar. C’est également le bourbier pour la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen où elle est incapable de remporter un triomphe militaire, malgré les moyens militaires déployés. L’Arabie saoudite est dénoncée par l’opinion publique mondiale. L’ONU a lancé une enquête sur les crimes de guerre perpétrés par les nationalistes de la coalition arabe au Yémen.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …