Home / International / «Gilets jaunes».. La contestation populaire continue

«Gilets jaunes».. La contestation populaire continue

«Hier, les ‘’Gilets jaunes’’ se sont rassemblés pour leur ‘Acte 21’ à Paris et dans les régions. La mobilisation à 14h00 était de 6 .300 personnes en France», selon le ministère de l’Intérieur, dont 3.100 à Paris, où la police a procédé à 28 interpellations. Les appels nationaux à manifester concernaient notamment Saint-Nazaire pour l’«Assemblée des assemblées», Dijon, Lyon, Lille, Rouen, mais aussi Bort-les-Orgues (Corrèze). Suivez ici en direct les évènements de cette journée. Avant la restitution du Grand débat national lundi, de nouveaux rassemblements de «Gilets jaunes» étaient organisés ce samedi 6 avril dans toute la France, pour un 21e week-end consécutif de mobilisation, deux jours après la censure par le Conseil constitutionnel, de l’article phare de la loi anticasseurs. Trois évènements annoncés à Paris, des appels nationaux en régions, une manifestation particulière à Bort-les-Orgues (Corrèze): pour leur 21e «acte», les «Gilets jaunes» ont décidé de poursuivre leurs actions, malgré une mobilisation en baisse les semaines passées.
À Paris, deux manifestations déclarées en préfecture ont été annoncées sur Facebook : l’une, relayée par Éric Drouet, figure du mouvement, entre la place de la République et l’esplanade de la Défense pour dénoncer «l’art de l’optimisation fiscale». Ce dernier a été verbalisé ce samedi, ainsi que six autres personnes, dans le périmètre interdit aux manifestations. La seconde manifestation est partie de la gare Montparnasse vers le bassin de la Villette. 28 personnes ont été interpellées lors des manifestations dans la capitale. Un autre évènement, baptisé «Acte 21, Paris Va Bientôt Trembler», avait été annoncé sur Facebook, avec plus de 4.600 personnes «intéressées», mais ni lieu ni horaire précis n’étaient indiqués. En régions, Saint-Nazaire accueille jusqu’à dimanche, la seconde «Assemblée des assemblées», tandis que Rouen, Lille, Lyon, Dijon, sans oublier Bort-les-Orgues, petite commune de Corrèze, ont fait l’objet d’appels nationaux à la manifestation, malgré parfois les interdictions prononcées. Le dispositif policier devrait être moins important que celui déployé la semaine dernière, 90 unités de forces mobiles sur l’ensemble du territoire (une vingtaine de moins que la semaine dernière), soit 63.000 CRS et gendarmes mobiles réquisitionnés.
Du gaz lacrymogène
«Le périphérique parisien a failli devenir hier, une scène de manifestation de l’acte 21, lorsqu’un groupe de ‘’Gilets jaunes’’ a tenté de le bloquer. Les forces de l’ordre ont recouru au gaz lacrymogène. Lors de cet acte 21, des ‘’Gilets jaunes’’ ont manifesté brièvement sur le périphérique parisien», indique BFM TV. Les forces de l’ordre ont eu recours au gaz lacrymogène pour les disperser. Dans l’après-midi, un groupe s’est détaché du cortège parisien, et s’est dirigé vers le périphérique, porte de Champerret. Ils sont descendus sur la route, puis se sont dispersés après l’intervention de la police, et le premier recours au gaz lacrymogène du 21e acte consécutif de mobilisation des «Gilets jaunes» dans la capitale. Pour la 21e semaine consécutive, les «Gilets jaunes» s’apprêtent à manifester ce samedi dans de nombreuses villes françaises. Ce nouvel acte de mobilisation a eu lieu trois jours après la censure de l’article 3 de la loi anticasseurs, qui prévoyait des interdictions administratives de manifester contre toute personne présentant une «menace d’une particulière gravité pour l’ordre public». À Paris, la préfecture de police a renouvelé l’arrêté d’interdiction de manifester sur les Champs-Élysées et la place de l’Étoile, ainsi que dans un vaste périmètre comprenant l’Élysée.

About Letemps

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …