Home / Actualité / Grâce à exploitation des énergies renouvelables: Bedoui l’avenir est dans sud
Algerian Interior Minister Noureddine Bedoui gestures during a press conference in Algiers, Friday, May 5, 2017. The ruling National Liberation Front (FNL) and its coalition ally have won a majority of seats in Algerian parliamentary elections marked by a low turnout. (AP Photo/Sidali Djarboub)

Grâce à exploitation des énergies renouvelables: Bedoui l’avenir est dans sud

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé hier depuis Tamanrasset, que le temps de l’investissement dans les régions du nord du pays seulement est fini. «Nous en disposons de tous le potentiel pour créer un Pole d’investissement solide dans les wilayas du sud du pays, notamment dans le secteur de l’agriculture», a fait savoir le ministre, lors de sa visite dans la circonscription administrative d’In-Salah, à 750 km au Nord de Tamanrasset. Il ajoute que «le développement des projets de l’énergie solaire assistera et nous facilitera la tâche pour accompagner nos investisseurs, issues de tous domaines confondus, dans le Sud du pays, et ce par la création de richesse, et vaincre la mentalité du blocage». Le ministre a appelé dans ce cadre, les investisseurs de s’installer en force dans le sud du pays, afin participer dans cette étape importante, marquée par le changement des tendances économiques du pays, et d’oeuvrer dans la création de la richesse et de postes d’emplois. Dans ce même contexte, M. Bedoui a aussi donné des instructions fermes aux responsables dans les administrations centrale et locale, pour laisser «de côté» les mentalités qui bloquent les projets d’investissement, notamment à l’intérieur du pays. Le ministre a également appelé à l’exploitation des énergies renouvelables dans le secteur agricole dans les régions du Sud. «Il appartient d’exploiter les énergies renouvelables, notamment le solaire, dans le secteur agricole à travers les régions du sud du pays, notamment pour la mobilisation des eaux souterraines destinées à l’irrigation, comme alternative à l’électrification rurale», a lancé M. Bedoui, lors de l’inspection d’une exploitation agricole spécialisée dans la maïsiculture, au deuxième et avant dernier jour de sa visite. Le ministre, qui a visité sur site une exposition de produits agricoles cultivés dans la région, a écouté les préoccupations soulevées par les agriculteurs locaux, liées notamment au développement des cultures largement développées dans la région, telles que la tomate. Il a mis l’accent sur la nécessité d’œuvrer à attirer les investisseurs dans la région, pour développer des projets industriels devant permettre l’exploitation de la production agricole locale. Accompagné d’une délégation composée des ministres des Travaux publics et des Transports et du Commerce, Abdelghani Zaâlane et Said Djellab respectivement, et le Secrétaire général du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Saïd Harbane, Nouredine Bedoui a procédé en outre, à la pose de la première pierre pour la réalisation, pour plus de 5 milliards DA, d’une centrale électrique d’une capacité de 160 mégawatts dans la commune d’In-Salah, susceptible de satisfaire la demande croissante des activités industrielles et de la population locale sur cette énergie. Le ministre a aussi procédé à la pose de la première pierre d’un projet de base logistique à In-Guezzam, sorte de port sec pour l’entreposage de marchandises, avant leur exportation vers les pays voisins (Niger, Mali et Burkina-Faso), et a également présidé la première opération d’exportation d’une cargaison de ciment (20 camions) vers le Niger. Le ministre de l’Intérieur a, en outre, inauguré un siège de la Police des frontières, et présidé une cérémonie de remise de deux ambulances tout terrain, à l’établissement public de santé de proximité d’In-Guezzam.

Smail Mimouni

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …