Home / Economie / Grâce à l’augmentation de la valeur des importations.. Les recettes douanières en hausse de 2%

Grâce à l’augmentation de la valeur des importations.. Les recettes douanières en hausse de 2%

Cette légère amélioration s’explique selon, la DGD par l’augmentation de la valeur des importations exprimées en dinars durant 2018 et par rapport à l’année précédente.

«Les recettes douanières de l’Algérie se sont établies à 1.026,28 milliards de dinars (mds DA) en 2018, contre 1.005,81 mds de DA en 2017, soit une hausse de 2,03%», a indiqué la Direction générale des douanes (DGD). Cette légère amélioration s’explique selon, la DGD par l’augmentation de la valeur des importations exprimées en dinars durant 2018 et par rapport à l’année précédente. En effet, les importations ont atteint 5.387,66 mds DA (46,197 mds usd), contre 5.111,30 mds DA (46,059 mds usd), soit une évolution supérieure à 5,41% de la valeur en dinars des importations. Ces recettes perçues par les Douanes ont servi à alimenter le budget de l’Etat à hauteur de 882,13 mds DA, contre 909,11mds DA, en baisse de 2,97% durant la période de comparaison. En 2018, les recettes douanières affectées au budget de l’Etat ont représenté près de 86% du total des recouvrements des Douanes.
Les recettes affectées à la Caisse de Garantie et de Solidarité des Collectivités Locales (CGSCL) ont atteint 89,166 mds DA, contre 90,91 mds DA, également en légère baisse (-1,92%) durant la même période de comparaison. Selon la DGD, les recettes destinées à la Caisse Nationale des Retraites (CNR) se sont établies à 46,37 mds DA, celles destinées aux Comptes d’Affectation Spéciales (CAS), se sont redressés à 6,32 mds DA. Pour les recettes affectées aux communes, elles ont totalisé près de 3 mds DA durant toute l’année 2018. «Les recettes douanières se sont établies à 159,78 mds DA sur les 2 premiers mois de 2019, contre 136,49 mds de DA durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 17,06%», selon la DGD. Cette amélioration des recettes douanières est due à un accroissement de la valeur des importations exprimées en dinar algérien, alors que la valeur de ces importations libellées en devise (dollars) a connu une baisse de -2,90% par rapport aux deux premiers mois de l’année précédente, due à l’appréciation de la cotation dollars/dinar.
Samir Malek

About Letemps

Check Also

Après des années en mode stand by.. L’activité des mines et carrières reprend

L’Algérie a enregistré une hausse de l’activité industrielle du secteur des mines et des carrières …