Home / Culture / Grand concert au TNA: Baâziz revient après 15 ans d’absence

Grand concert au TNA: Baâziz revient après 15 ans d’absence

Le chanteur populaire Baâziz a donné un concert époustouflant, dans la soirée de jeudi, au niveau du théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi. C’est un chanteur plus «sage» et «posé» qui nous revient avec un retour aux sources de son inspiration, la musique chaâbi.

Après quinze années d’absence, Baâziz, très apprécié du grand public, a fait un come back des plus réussis sur scène en Algérie. Le public était au rendez-vous de ce concert-événement très attendu par les fans de l’auteur de la célèbre chanson «J’ m’en fous». Une heure déjà avant le spectacle, des dizaines de fans se bousculaient pour s’acheter des billets au niveau du TNA, où le concert était prévu.
Ce lieu mythique d’Alger pour ce retour en scène n’est pas un choix du hasard. «Je voulais, à travers ce lieu, rendre hommage a mon père qui m’a initié au style chaâbi avec son banjo, et aussi à Rachid Ksentini qui m’a fait aimer la musique», nous a déclaré Baâziz avant son concert.

Chaâbi

L’enfant terrible de Cherchel entre en scène vers 22h30, sous une salve d’applaudissements du public. Il entame son concert par une chanson inédite, pour répondre à ces mauvaises langues qui colportent des ragots sur les réseaux sociaux et à ceux qui pensent qu’il a changé de fusil d’épaule. De magnifiques titres à la sauce bien propre à Baâziz. Il enchaîne avec des chansons tirées de son riche répertoire, et chantées en totale symbiose avec le public, présent en force. Le chanteur qui s’est fait connaître en Algérie et ailleurs, grâce à son style de musique originale, s’est penché, cette fois-ci, vers le style qui l’a entraîné dans le monde de la musique, le Chaâbi. Il a, d’ailleurs, interprété plusieurs chanson s de ce style, composées et écrites par des ténors, tels El Anka, Amar El Achab et autres.

Un clin d’œil à la mémoire

Baâziz a fait monter sur scène, parmi beaucoup d’autres artistes présents parmi le public, Amar Azzouz, le fameux auteur de la chanson «Houz Houz a Yamina». Celui-ci a apporté son témoignage sur l’artiste.
Le chanteur, comme de coutume dans ses concerts, ne s’est pas contenté de chanter, mais il a introduit une touche théâtrale humoristique qui donne un cachet spécial au spectacle. Baâziz est accompagné sur scène, tout au long de son spectacle, de six musiciens qui ont fait preuve de grand talent.
A rappeler qu’un programme des plus variés, riches et intéressants est concocté par le théâtre national algérien Mahieddine Bachtarzi durant tout ce mois sacré.
De la musique, du théâtre, des hommages et autres sont au menu des soirées du mois de ramadhan.
Ce samedi soir et dimanche, à 22h30, c’est la pièce «Hzam El Ghoula» écrite par Omar Fetmouche, mise en scène par Latreche Maouhoub et produite par le théâtre régional Malek Bouguermouh de Béjaïa qui sera présentée au public.

Arezki Ibersiene

Check Also

2e Colloque de la Palestine du roman arabe.. Amine Zaoui parmi les invités

Le romancier algérien Amine Zaoui sera parmi les invités, aux côtés d’une élite d’hommes de …