Home / Actualité / Grève des médecins résidents: Reprise des gardes à partir du 3 juin

Grève des médecins résidents: Reprise des gardes à partir du 3 juin

Il s’agit peut-être du début de dénouement de la crise qui a secoué le secteur de la santé publique depuis plus de six mois.

Le Camra annonce la reprise des gardes «sous conditions». Scindés dans leur mouvement de protestation, après la reprise d’activités hospitalières et pédagogiques des résidents en sciences pharmaceutiques et fondamentales, ainsi que les 2600 autres médecins résidents à travers les structures hospitalières du pays, le Camra propose de reprendre les gardes comme première étape, d’une sortie de crise. Seule condition : «un dialogue fructueux avec la tutelle». En effet, dans un communiqué rendu public hier, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), a décidé de reprendre l’activité de garde à partir du 3 juin prochain, sous condition de «négociations fructueuses», pouvait-on lire. En grève depuis le mois de novembre 2017, les médecins résidents, n’écartent pas l’arrêt définitif de cette grève qui n’a que trop duré, causant la paralysie quasi-totale de tous les services sanitaires des structures hospitalières au niveau national. «Les médecins résidents, soucieux de faire valoir leur esprit de dialogue qui permettrait une issue favorable à cette situation, et après concertation de l’ensemble des membres du bureau national, ont adopté la décision d’une reprise de l’activité de garde à partir du 3 juin. Conditionnée par des négociations fructueuses avant cette date, un dénouement total de la situation serait envisageable en cas de propositions satisfaisantes, a-t-on souligné de même source. Après avoir radicalisé son mouvement de débrayage, en refusant même d’assurer ni le service minimum, ni les gardes au niveau des services des urgences, les blouses blanches grévistes, démontrent aujourd’hui, leur disponibilité à un dialogue sérieux avec la tutelle. A cet effet, le bureau national du Collectif, qui a tenu une réunion avant-hier, a réaffirmé son «entière disponibilité à des négociations concrètes dans le cadre d’un dialogue sincère» avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Ne pas renoncer aux revendications

Assurant que le mouvement de grève «n’arrange» aucune partie, Ali Fodil l’un des représentants du Collectif Camra, a pour sa part, indiqué que les résidents espèrent aboutir à des solutions objectives, à cette crise. Il a par la suite, souligné que la reprise des gardes et/ou assurer le service minimum, ne signifie pas «l’arrêt de la grève, ni faire des concessions sur nos revendications qui demeurent légitimes». Pour la suite des actions que comptent entreprendre le Collectif, l’interlocuteur a précisé que «les résidents sont dans l’attente de l’organisation de rencontres périodiques, avec les représentants du ministère de la Santé et de l’Enseignement supérieur, en vu de trouver des solutions adéquates à nos revendications». Se disant solidaires dans leur débrayage, le choix des résidents en sciences pharmaceutiques et fondamentales, de rejoindre leur poste de travail, a au fait, basculé la situation, contraignant le Camra, à revoir sa feuille de route. Cette décision, a provoqué une première fissure dans le bras de fer entre les départements de Hasbellaoui et de Hadjar et les médecins résidents. Mais également, les 2 600 résidents sur un total de 15 000 qui ont déjà repris leurs activités dans les différentes structures hospitalières du pays, soit 20% des grévistes, a notamment influé sur la décision du Collectif à reprendre les gardes. On se dirige
peut-être vers la fin d’une crise qui a secoué le secteur sanitaire, dont les premières victimes sont les malades. Pour rappel, le ministère de la Santé avait appelé, début mai, les médecins résidents, à la «sagesse» et à la «retenue», rappelant que leurs revendications ont été «prises en charge». Le ministère de la Santé, a, cependant déploré «le fait que les représentants des praticiens résidents en sciences médicales formulent à chaque réunion de nouvelles revendications…».

Fella Hamici

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …