Home / International / Guerre au Yémen.. Le bourreau joue à la victime

Guerre au Yémen.. Le bourreau joue à la victime

L’Arabie saoudite, qui n’a pas pu gagner la guerre, tenterait d’impliquer les pays musulmans récalcitrants pour participer à la coalition arabe. Pour convaincre ces pays, l’Arabie saoudite parle de nouveau d’attaque des Houthis contre la Mecque.

L’Arabie saoudite, qui a perdu la guerre contre les civils au Yémen, tente de gagner à sa cause les pays musulmans. Les crimes de guerre commis par l’Arabie saoudite contre les civils au Yémen, n’ont pas permis à la monarchie pétrolière de gagner la guerre. En 2018, le très contesté prince de l’Arabie saoudite disait, alors qu’il était à Washington, que la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite contre les civils au Yémen allait bientôt gagner la guerre. Nous sommes en 2019, et la coalition arabe a perdu la guerre. Il ne fallait bien sur, pas croire le prince de l’Arabie saoudite, qui n’est pas un champion de crédibilité, notamment après les crimes commis contre les civils, et le meurtre du journaliste khashoggi. Le principal accusé dans ce meurtre, le prince de l’Arabie saoudite, est soutenu par le président américain et le premier ministre d’Israël, Netanyahou, pour les crimes de guerre. Emirats et Bahreïn participent aux crimes de guerre commis par la coalition arabe contre les civils au Yémen.
La riposte des Houthis en tirant sur une infrastructure pétrolière, est dénoncée par nombre de pays. Ceux-ci ont fait allégeance à l’Arabie saoudite, puisqu’ils n’ont pas dénoncé les crimes de guerre commis contre les civils au Yémen. L’Arabie saoudite, qui n’a pas pu gagner la guerre, tenterait d’impliquer les pays musulmans récalcitrants pour participer à la coalition arabe. Pour convaincre ces pays, l’Arabie saoudite parle de nouveau d’attaque des Houthis contre la Mecque. Ce qui peut être une invention de l’Arabie saoudite. La tentative a déjà eu lieu en 2019, lorsque l’Arabie saoudite a parlé d’une attaque présumée des Houthis contre la Mecque. Une telle attaque est dans le seul intérêt de l’Arabie saoudite qui jouerait à la victime. «Les allégations de l’Arabie saoudite ont pour objectif d’attirer plus du soutien, mais aussi l’autorisation nécessaire pour intensifier ses agressions à l’encontre du Yémen», a déclaré le porte-parole des forces armée du Yémen, rétorquant à une fausse allégation de Riyad, selon laquelle Ansarallah aurait tiré un missile en direction de la Mecque.
Les forces aériennes saoudiennes prétendent avoir intercepté hier le missile tiré par Ansarallah, en direction de la Mecque. Les quatre années de résistance du peuple yéménite prouvent l’échec militaire et politique de la coalition d’agression. «Riyad recourt à ces fausses allégations pour obtenir le soutien et l’autorisation nécessaire à ses attaques agressives contre le Yémen», a-t-il affirmé, en rappelant que «ce n’est pas la première accusation du genre». «En riposte aux crimes de la coalition, des drones armés d’Ansarallah ont pris pour cible deux stations de pompage appartenant au géant pétrolier saoudien Aramco, près de Riyad», disent les Houthis, qui ont apporté le démenti aux prétentions de l’Arabie saoudite, selon lesquelles «les Houthis auraient attaqué la Mecque». Un mensonge grossier de l’Arabie saoudite.
Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …