Home / International / Guerre en Libye.. Le rôle du maréchal

Guerre en Libye.. Le rôle du maréchal

Le maréchal Khalifa Haftar mène une guerre en Libye, que Washington applaudit. Il est armé par les Emirats..

Le quotidien The Times s’est référé à Mustafa Sanalla, président de la Compagnie nationale pétrolière libyenne, qui a déclaré que «la Libye serait détruite en cas de démembrement de son secteur pétrolier, qui est un facteur d’unité pour le pays. Si les gisements pétroliers se transforment en un champ de bataille, les parties en conflit mettront la main sur les pétrodollars pour financer leurs combats», a ajouté Mustafa Sanalla. Le responsable libyen a révélé un accord signé entre le gouvernement de Tobrouk, basé dans l’Est, et des compagnies factices dont le siège est aux Émirats arabes unis et en Égypte, qui permet la vente du pétrole libyen à 55 dollars le baril. À noter que les Émirats et l’Égypte soutiennent le maréchal Haftar. Il y a quelques jours, des responsables à Washington ont confié au quotidien The Guardian que le président américain a été en quelque sorte déçu du maréchal Haftar.
Le journal a ajouté que «Washington n’envisageait pas l’option militaire pour régler la crise en Libye, car Trump ne voulait pas que son pays s’implique dans un nouveau conflit». Le maréchal Haftar est attendu prochainement à Washington pour rencontrer le président américain.
Le maréchal Haftar, soutenu par les emirats, l’Egypte et les Emirats, mène une guerre contre la capital de la Libye. 653 personnes sont mortes dans les combats opposant l’armée du maréchal Haftar et les forces du gouvernement de concorde nationale. La capitale libyenne a été agressée depuis le 04 avril dernier par des troupes de Khalifa Haftar venues de l’Est du pays pour s’emparer de Tripoli où siège le gouvernement d’union nationale reconnu et soutenu par l’ONU. Malgré les appels incessants de la communauté internationale pour un cessez-le-feu, les combats se poursuivent entre les forces du gouvernement d’union nationale et les troupes de Khalifa Haftar. La Libye peine à assurer une transition démocratique, alors que le pays est plongé dans un climat d’insécurité et de chaos depuis la chute de l’ancien régime de Maâmmar el Gueddafi en 2011.

About Letemps

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …