Home / Algérie / Habitants des chalets à Boumerdès: Le relogement s’accélère

Habitants des chalets à Boumerdès: Le relogement s’accélère

Le relogement des habitants des chalets s’accélèrent en cette période hivernale à Boumerdès. Malgré que le défi de leur relogement annoncé avant la fin de l’année ne soit pas possible, les opérations se multiplient ici et là afin de mettre un terme au calvaire des habitants des chalets qui dure depuis 2007.

Jeudi dernier, 380 familles qui habitaient le site des chalets des Issers situé à proximité de la RN 68 ont été relogées au niveau de la nouvelle cité des 600 logements. Les heureux bénéficiaires ont tourné la page aux années de souffrances passées dans des cabanons dépourvus de toutes les commodités. La semaine dernière le relogement avait touché 73 familles du site de Koudiet Larayes dans la commune de Legata. Ces opérations de relogement interviennent au moment de l’hiver où les habitants traversent des difficultés quotidiennes pour y faire face et ce dans l’absence de moindres commodités.
La remise des clefs aux bénéficiaires s’est déroulée dans une ambiance de fête et de joie et en présence des responsables de la wilaya notamment le premier responsable de l’exécutif, M. Abderahmane Fouatif qui a fait de ce dossier des chalets une priorité à résoudre.
Depuis son installation à la tête de l’exécutif, Madani Fouatih, a tracé un objectif de démolition des chalets et de reloger progressivement les familles. Le défi est presque relevé. Il reste que quelques localités où sont implantés des sites de chalets à éradiquer notamment à Thénia, Bordj Ménaeil et Dellys pour ne citer que ces localités. Près de 3935 chalets ont été démantelés alors par les autorités locales et relogé les familles qui les habitaient dans des habitations en dur. Une quinzaine de communes à travers la wilaya tournent la page au mauvais souvenir du séisme de 2003 par l’éradication des sites de chalets. Dans certaines localités, tous les sites sont éradiqués à l’exemple de Khemis El Khechna alors que dans d’autres l’opération de relogement se faire encore attendre à l’exemple de site Ellouz dans la commune de Thénia.
Le choc pétrolier et ses répercussions sur l’économie nationale ont retardé la réalisation des programmes de logements lancés. Plusieurs projets ont enregistré des retards en raison de limitation de budgets. La totalité des programmes enregistraient des retards en matière de travaux de voirie et réseau divers (VRD). Et pour accélérer l’opération de relogement, l’OPGI s’est vu octroyer un montant d’un milliard DA. Par ailleurs, la démolition des chalets permettra la récupération de plus de 120 hectares de foncier dont la plupart seront destinés à la réalisation de projet d’utilité public et à des investissements.

Amar Ouali

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …