Home / Sports / Handball: Et si Hiouani et Mohamed Seghir venaient à quitter l’EN ?

Handball: Et si Hiouani et Mohamed Seghir venaient à quitter l’EN ?

Lors de leurs dernières déclarations tenues avant leur départ pour le Gabon, les deux coachs nationaux, Hiouani et Mohamed Seghir, n’iront pas au terme de leur mission,  c’est-à-dire au-delà du championnat d’Afrique des nations prévu au Gabon en janvier 2018,  en cas d’échec.

L’on se rappelle que le Croate Saed Hassan affendic est resté longtemps en négociations pourtant avancées avec le président de la fédération algérienne de handball, Laban Habib, pour que finalement ce choix se voit tomber à l’eau. Aussi, il ne restait plus que quelques détails à régler avec le coach Croate et que «si tout allait bien», il allait établir un plan à moyen terme jusqu’au championnat du monde de 2018, et pourquoi pas celui de 2020. Selon les dires des deux coachs en question, ce scénario risque de se répéter au moment où les acteurs de la petite balle ne souhaitent plus le revivre. Il est vrai que la question d’un contrat à long ou moyen terme ne semble pas se profiler puisqu’elle n’a pas été citée dans les clauses et que Hiouani-Mohamed Seghir, pourrait mener notre sept national uniquement au Gabon pour ensuite rendre le tablier. Ce qui n’arrangerait guère le devenir du handball algérien confronté aujourd’hui à une multitude de carences. Même si la question n’est pas à l’ordre du jour, elle réside toutefois dans le fait que les autres nations se sont préparées depuis belle lurette et sans aucune coupure pour le rendez-vous du Gabon en janvier 2018 et pour d’autres, les «nôtres» ont profité de la venue de Hiouani et Mohamed seghir que de 32 jours, histoire de se tremper dans l’eau, pour peu qu’ils arriveraient à faire sortir leurs têtes à Libreville. En somme, ce championnat d’Afrique des nations de handball masculin (CAN) , qui arrive à point nommé, est au passage qualificatif pour le championnat du monde de 2019, bien entendu, une opportunité pour les verts de se reprendre après leur élimination du Mondial de 2017, mais méritons-nous vraiment aujourd’hui un coach d’une grande envergure ?

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …