Home / Sports / Handball: Quelle équipe pour les J.A.J ?

Handball: Quelle équipe pour les J.A.J ?

Les Jeux Africains de la Jeunesse d’Alger 2018 arrivent à pas de géant ; ils ont pour objectif d’enrayer le déclin de la pratique sportive chez  les jeunes avec une éducation reposant sur les valeurs de l’olympisme.

Cette optique ne semble pas pour autant intéresser le handball national, aucun engagement à cette manifestation pour nos jeunes n’a jusque-là été effectué. Une information qui fait grincer les dents, lorsque l’on sait que nos handballeurs disposent de beaucoup d’arguments à faire valoir. Cela dit, l’équipe nationale des U-18 sera absente des Jeux, à en croire certaines sources crédibles, sinon ce sera une équipe qui fera sans doute de la figuration. Inverssement, nous sommes à quelques encablures de cette compétition : ni regroupements ni compétitions n’ont été programmés par le staff technique. L’Algérie pourrait jouer les premier rôles, à en croire certains acteurs de la petite balle, «ils ont le podium sous les pieds, alors que jusque-là rien n’a filtré».
Pour revenir à l’histoire, le handball national avait été la discipline qui a tant donné à notre pays ; ses acteurs se sont malheureusement effrités dans la nature au fil des années. En revanche, ce genre d’agissements pousse au pessimisme. Ce phénomène, qu’on voit souvent évoluer de nos jours, ne permet point la progression, pourtant et au point où vont les choses, il risque de perdurer. Pas si loin, on avait donné l’information sur les U-18 qui joueront les Africains de la jeunesse que notre pays accueille, en fait, elle serait plutôt revue. Nos joueurs ne savent plus sur quel pied danser, la manifestation sportive se profile à l’horizon, et rien ne se filtre, c’est plutôt l’expectative. Il faut souligner que cette discipline est la seconde après le football, s’agissant de la représentativité, un régal pour les yeux, plus maintenant, au terme de ses piètres prestations, loin d’être acceptées par les acteurs du mouvement sportif national.

La FAHB sans DTN et sans DEN

Pas de surprise, si l’on constate que les équipes nationales (toutes catégories confondues) évoluent sans directeur national et sans le directeur des équipes nationales. Ainsi et depuis le départ en novembre 2017 de l’ancien DTN Dehili, aucun autre responsable technique n’avait pris en main les destinées des équipes nationales ; l’on comprend aujourd’hui le désarroi que traverse notre handball. Des équipes sans DTN et sans DEN ne pourront que subir les affres de cette mascarade.
La question de l’absence de s joueurs évoluant à l’étranger avait déjà suscité des interrogations dans le camp des joueurs et des acteurs du handball. Jamais depuis les années phares de cette pratique, une équipe nationale de handball n’aura été autant dans le doute d’abord à la veille de grandes compétitions comme ce fut le cas pour la dernière CAN de 2018, que les nôtres ont remportée sept fois, mais aussi et pour cette fois-ci, avant les Jeux Africains de la jeunesse que notre pays accueille. Il est vrai que beaucoup ne donnaient pas et continueront sur leur lancée pour ne pas donner cher pour cette équipe qui n’arrive plus à retrouver ses marques, la participation de nos jeunes aux JAJ donnera plus de confiance afin que le déclic sera déclenché. En 2015, les verts, pour se relancer, avaient rechuté, ils n’auront eu qu’un nombre de regroupements très réduit, et une vingtaine de mois d’hibernation d’affilée à compter du mois de janvier 2016, au lendemain de leur quatrième place en Egypte avec malheureusement l’absence au Mondial de 2017. alors que ferons-nous de ces jeunes qui arrivent à grands pas ?

Ahmed Chébaraka

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …