Home / Algérie / Haro sur les «faux» taxis

Haro sur les «faux» taxis

A Tizi Ouzou, il n’es pas rare de prendre un vrai faux taxi. Certains parmi ces taxis exercent cette activité illégalement et assurent les lignes urbaines. Le nombre réel des taxis qui assurent ce service public légalement est de 700. Quant au nombre de clandestins, il est quasiment impossible de le chiffrer. Certaines personnes mettent un chapeau taxi sur le toit de leur véhicule et transportent des voyageurs qui n’en savent rien.
Résultat : une garde anarchie règne dans le secteur des transports, particulièrement urbainss. C’est pourquoi la Direction des transports de la wilaya compte lancer dans les prochains jours une opération d’assainissement pour débusquer les faux taxis. Pour ce faire, une sorte de filtre sera mis en place par la signature d’un cahier des charges que chaque transporteur doit signer au niveau de la Direction. Cette opération a été rendue possible grâce à la suspension de la délivrance des autorisations décidée par le ministère de tutelle.
Les voyageurs sont soumis à un véritable parcours du combattant. En plus des augmentations des tarifs des transports décidées il y a quelques semaines, c’est surtout la perte de temps qui les tarabuste le plus. Aux heures de pointe, il est difficile de se déplacer. Les bouchons sont un calvaire au quotidien. Du coup, les transporteurs garent leurs véhicules et préfèrent se «ranger». Du coup, les attentes au niveau des différentes stations qui desservent les autres stations intermédiaires notamment se transforment en cauchemar.

B. B.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …