Home / Temps réel / Hocine Necib à Sidi Bel-Abbès: Le projet Chott El Guerbi opérationnel

Hocine Necib à Sidi Bel-Abbès: Le projet Chott El Guerbi opérationnel

 

La mise en service du chott El Gherbi, à partir de la commune de Redjem Demmouche, qui alimente 9 communes de la région sud-ouest de la wilaya de Sidi Bel Abbès, est un méga-projet qui a pour but de renforcer les communes déficitaires en ressources hydriques, et assurer une alimentation quotidienne en matière d’eau potable, a rassuré le ministre des ressources en eau Hocine Necib, en marge de sa visite effectuée mardi.
La mise en service du projet de transfert des eaux à partir du Chott El Gherbi fait partie du programme d’urgence 2018 d’alimentation en eau potable. Optimiser ce schéma national en priorité est le but tracé par le gouvernement pour sécuriser l’alimentation en eau potable à la population en souffrance, et faire face à l’instabilité des ressources hydriques à travers le pays.
La mise en service du chott El Gharbi alimente actuellement 16 communes des trois wilayas, Naâm, Tlemcen et Sidi Bel Abbès, d’une quantité journalière de 32.000 m3. Le réseau sera, selon le chef du projet, renforcé par l’ajout de 3 forages supplémentaires accompagnés des équipements nécessaires en cas de panne, affirme-t-on, précisant qu’au niveau local, ce projet estimé à 43 milliards de dinars a nécessité la réhabilitation de 162 km de conduites.
M.Necib a rappelé la contribution de son secteur dans le domaine de l’hydraulique agricole, et a détaillé que 2/3 des capacités hydriques de ce projet seront réservés à l’irrigation d’un total de 6000 hectares des terrains agricoles, dont 1500 hectares dans la région sud-ouest de Sidi Bel Abbès, 1500 hectares à Tlemcen et 3000 dans la wilaya de Naâma. Pendant sa visite au projet de Chott Chergui qui a démarré depuis 2014, pour un délai de réalisation limité à 24 mois, le ministre a recommandé d’engager un planning de rattrapage pour sa mise en service urgente d’ici la fin du mois de mars prochain (2019), en vue d’alimenter les 4 communes en souffrance, à savoir Télagh, Mérine, Mezaourou et Tighalimet, pour résoudre définitivement ce problème crucial qui épuise la population locale. Un réservoir de 1000m3 sera inscrit dans le cadre du projet de Chott Chergui pour assurer une alimentation régulière en matière d’eau potable à la population de la commune de Ben Badis. Le volet des inondations figure parmi les priorités du secteur de l’hydraulique, car pendant sa visite au chantier de curage et de nettoyage de l’oued de la Mekerra au niveau du site le Bosquet, le ministre a mis l’accent sur la nécessité d’effectuer des ouvrages de dépollution de l’oued, et l’aménagement du lit de l’oued, qui traverse une grande partie de la ville de Sidi Bel Abbès. Selon M. Laâtab, la direction de l’hydraulique a éliminé jusqu’alors 60% des 45 points de rejets recensés, précise-t-on, en ajoutant que 3 points de gros rejets seront éliminés après la mise en place des stations de relevage des eaux, qui faciliteront cette opération pour passer ensuite à la phase de curage de l’oued, en attendant l’élimination des points des petits rejets domestiques qui de déversent directement dans l’oued, tout en déviant la canalisation des eaux usées des particuliers concernés.
En s’adressant au même responsable, le ministre a recommandé la régularité des travaux de nettoiement des oueds pour éviter 60% des risques d’inondations et garantir son accompagnement aux grands ouvrages à effectuer afin d’accélérer les travaux d’éradication des points de rejet.

S. D.

About Armadex

Check Also

Sensibilisation.. Ramadhan sans accidents

Le Directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), Ahmed Nait …