Home / Actualité / Il a animé un meeting à Chlef.. Benyounes : «Rendez-vous aux urnes !»

Il a animé un meeting à Chlef.. Benyounes : «Rendez-vous aux urnes !»

Benyounes, qui est chargé de la communication de la direction de campagne du candidat, a assuré que l’Algérie est un pays démocratique, qui assure à ses citoyens le droit de s’exprimer et de manifester dans le respect de l’autre.

Le président du parti Mouvement populaire algérien, Amara Benyounes, assure que le projet d’une conférence nationale proposé par le président Bouteflika n’est pas une ruse électorale, mais une exigence historique. Animant un meeting populaire à la wilaya de Chlef, le président du MPA a précisé que cette conférence regroupera la classe politique avec la société civile, dans le but d’apporter de nouvelles réformes. Elle portera entre autres, sur une révision large de la Constitution. «Tout le monde est appelé à participer à cette rencontre», a-t-il lancé. Lors de la précédente lettre qu’il a adressée au peuple, annonçant sa candidature à la prochaine élection présidentielle, le président de la République avait appelé à l’organisation d’une conférence nationale, lors de laquelle d’importantes réformes seront appliquées. Elle sera entreprise une fois que le chef de l’Etat sera réélu pour un cinquième mandat. S’agissant des manifestations pacifiques contre un cinquième mandat du président candidat Abdelaziz Bouteflika, Benyounes, qui est chargé de la communication de la direction de campagne du candidat, a assuré que l’Algérie est un pays démocratique, qui assure à ses citoyens le droit de s’exprimer et de manifester dans le respect de l’autre, loin de toute offense, injure ou insulte.
Il poursuit en exprimant son optimisme quant à la réussite de ce rendez-vous électoral, qu’il considère comme un grand moment dans la vie démocratique de l’Algérie. «Chaque partie a le droit de choisir son candidat et le soutenir jusqu’à la fin», a-t-il souligné, saluant, par la même occasion, le rôle joué par les forces de l’ordre lors de ces dernières manifestations. A cet effet, l’orateur a appelé le peuple à aller voter en masse le 18 avril prochain, précisant que le seul décideur est le peuple. La question du 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika sera tranchée par les urnes, a-t-il poursuivi. Et aucun citoyen ne peut empêcher un candidat de se présenter à l’élection présidentielle, à part le Conseil constitutionnel. «Personne ne veut revivre la tragédie vécue pendant la décennie noire», a-t-il ajouté, réaffirmant l’engagement de l’armée populaire nationale à protéger le peuple et le pays. En outre, Benyounes a fait état des avancées enregistrées dans plusieurs domaines, notamment économique, social et politique. Selon lui, l’Algérie fait actuellement face à des «défis majeurs en cette période électorale, sécuritaire et économique». Avant d’enchaîner : «Nous avons vu ce que la rue a provoqué en Tunisie, en Libye et en Syrie». Pour lui, «la rue provoque la destruction, non la démocratie». Sur le plan politique, l’intervenant a mis en avant la stabilité et la paix qui règnent aujourd’hui, après la réconciliation nationale lancée par le président de la République, dès le début de son premier mandat. S’exprimant sur l’aspect économique, Benyounes a souligné l’importance de la mise en place de nouvelles réformes pour l’élaboration d’un nouveau projet économique.
Pour la concrétisation de ce projet, l’ex-ministre a jugé nécessaire d’avoir le taux le plus élevé de voix en faveur du candidat Abdelaziz Bouteflika. Le 3 mars prochain marquera le début de la phase du dépôt des dossiers. Tous les candidats qui avaient retiré la fiche électorale seront tenus de déposer leurs dossiers administratifs, accompagnés des signatures requises. Par ailleurs, il a rappelé également que le chef de l’Etat a renforcé l’identité algérienne en consacrant Tamazight comme langue officielle, en réponse à une large demande populaire. Enfin, il a salué le chef d’état-major de l’ANP, le général Ahmed Gaïd Salah, qui a, selon lui, «réitéré son engagement personnel à réunir toutes les conditions favorables au bon déroulement de la prochaine élection présidentielle, dans un climat de quiétude, de sérénité, de sécurité et de stabilité».
Radia Choubane

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …