Home / Actualité / Il a insisté sur le respect de l’environnement légal et juridique du pays: Ali Haddad défend les investisseurs privés algériens

Il a insisté sur le respect de l’environnement légal et juridique du pays: Ali Haddad défend les investisseurs privés algériens

Le président du FCE, Ali Haddad a défendu les opérateurs et investisseurs privés algériens, tout en insistant sur le fait de respecter l’environnement légal et juridique du pays.

Dans un entretien accordé à l’agence Ecofin, le premier responsable du FCE, tout en assurant que «l’amélioration du climat des affaires et la simplification des procédures sont un travail quotidien et permanent qui est la raison d’être des institutions et organismes en charge de la promotion de l’investissement», souligne que le Forum qu’il dirige «a pour vocation de défendre au mieux les intérêts des entrepreneurs et, en ce sens, de travailler à améliorer les conditions dans lesquelles ils évoluent». «Aux faiblesses constatées, il faudrait apporter les réponses qui soient au plus près des attentes des premiers concernés, c’est-à-dire les investisseurs», précise encore Ali Haddad qui répondait à une question sur les «blocages» dont souffriraient certains opérateurs. «Nous recevons régulièrement des requêtes de nos membres se plaignant de différentes contraintes (des délais de délivrance d’un permis de construire, du retard dans l’obtention d’une quelconque autorisation ou de mise à disposition de l’énergie électrique ou autres utilités,…). Nous nous attelons à remonter aux autorités toutes les requêtes fondées et à faciliter les processus administratifs à travers une cellule d’écoute et de prise en charge installée au sein de notre Forum», assure le président du FCE qui dit avoir effectué lui-même l’année passée, «une tournée qui m’a conduit dans les 48 wilayas (départements, ndlr) du pays pour recenser les préoccupations des chefs d’entreprises. Nous avons communiqué aux autorités la totalité des doléances qui ont été portées à notre connaissance».
Assurant encore une fois que le Forum œuvre «constamment pour accompagner ces entrepreneurs afin de leur faciliter l’acte d’investir», Ali Haddad a tenu à préciser : «Pour autant, aussi bien le FCE que tout opérateur privé national ou international, quel que soit son projet, se doit de respecter l’environnement légal et juridique du pays. Comme il est d’usage de le faire pour tous les entrepreneurs ailleurs dans le monde». Interrogé par ailleurs sur la construction de l’économie nationale qui «nécessite des financements gigantesques», Ali Haddad soulignera que l’Algérie «dispose de multiples options», dont «de vrais potentiels pouvant lui garantir la mobilisation de ressources nécessaires à son essor économique».
Il citera dans ce sens la valorisation de l’immense territoire du pays pour lequel l’Algérie «a consenti des efforts importants en matière d’équipements publics qui se sont traduits par un maillage significatif du territoire en voies de transport et de communication», ensuite, «les ressources naturelles dont l’énergie, qui permettent», selon lui, «de développer une industrialisation rapide basée sur la transformation productive des ressources primaires», mais aussi, la diaspora algérienne, qui «recèle également un potentiel non-négligeable de ressources, d’abord humaines, de haute qualité, et ensuite financières», en direction de laquelle il faudra selon lui «développer une démarche audacieuse pour la promotion de nouveaux projets à fort potentiel de valeur ajoutée technologique». Sur les objectifs du Sommet international sur l’économie de l’après-pétrole, «Next Economy Summit», prévu les 3 et 4 décembre 2018 à Alger qu’a annoncé le FCE, Haddad estime qu’il est temps aujourd’hui de «passer de l’économie de la rente à l’économie productive, de la transformation et de la diversification», ceci pour le bien des génération futures.

R. E.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …