Home / Actualité / Il affirme que l’élection d’un président dans les meilleurs délais constitue la solution à la crise.. Benflis soutient la proposition de Gaid salah

Il affirme que l’élection d’un président dans les meilleurs délais constitue la solution à la crise.. Benflis soutient la proposition de Gaid salah

Le parti Talaie El Hourriyet a apporté hier, son soutien à la proposition faite par le chef d’état-major de l’ANP, estimant que l’élection d’un président de la République dans «les meilleurs délais» constitue la solution de sortie de crise. Le parti de Benflis a réaffirmé dans un communiqué rendu public hier, «sa conviction que la solution de sortie de crise est à notre portée, pour peu que se manifeste une volonté politique de toutes les parties au dialogue». Il a réaffirmé sa conviction que «l’élection d’un président de la République dans les meilleurs délais possibles, dans des conditions de régularité et de transparence incontestables, est la voie la plus démocratique, la plus sûre, la plus courte, et la moins onéreuse pour notre pays aux plans sécuritaire, politique, économique et social».
Le parti de Benflis estime que «l’impasse politique dans laquelle se trouve le pays et l’urgence d’un dépassement de cette situation, investissent l’institution militaire d’une mission patriotique historique de facilitation, d’accompagnement, de garantie et de protection de la solution de la crise». Car aux yeux de Talaie El Hourriyet, «malgré la pluralité et la diversité des propositions de sortie de crise, notre pays est toujours plongé dans une impasse politique qui perdure et retarde dangereusement le retour à la stabilité politique, accroît les difficultés économiques et leur impact sur la situation sociale, et laisse la voie ouverte aux dérapages et aux interférences de forces extérieures que dérangerait le changement démocratique dans notre pays».
Développant son argumentaire Benflis s’appuie sur «la dégradation continue de la situation politique et sociale» qui rend encore plus urgente «l’élection d’un président de la République, élu démocratiquement, investi de la légitimité nécessaire pour engager les grands chantiers des réformes économiques et sociales, pour arrêter la dégradation de l’économie nationale, redonner confiance aux investisseurs nationaux et étrangers, mobiliser les ressources financières indispensables à la relance économique, et mettre en place les instruments de reconversion de l’économie de rente vers une économie diversifiée productrice de richesse ainsi qu’un système de redistribution équitable de cette richesse et de partage tout aussi équitable des sacrifices». L’objet du dialogue auquel plusieurs parties appellent d’ailleurs, «est de réunir, sans tarder, les conditions politiques, constitutionnelles et légales pour assurer la tenue d’un scrutin présidentiel que n’affecterait aucun doute ou suspicion, et qui assurerait au peuple le libre exercice de son choix sans craindre de le voir faussé ou détourné». Pour ce parti, «le moment est venu pour que s’ouvre un dialogue sérieux pour un grand compromis national qui prenne en considération les aspirations populaires».
Réagissant enfin, aux développements de la situation politique avec les marches de vendredi, notamment les arrestations enregistrées, le parti de Benflis estime que des «mesures d’apaisement, notamment, en matière de libertés publiques et individuelles, doivent être adoptées, pour créer un climat favorable à l’ouverture et au déroulement d’un dialogue sincère et apaisé pour une sortie de crise», particulièrement «la libération des détenus condamnés pour avoir dénoncé le pouvoir autoritaire sous le règne du président déchu, notamment contre les velléités d’un cinquième mandat, et ceux interpellés lors des dernières marches populaires, constituera, assurément, un facteur d’apaisement». Il appelle enfin à la «levée des contraintes exercées sur la presse, toutes formes d’expression confondues, est une autre exigence pour un climat apaisé, la liberté de la presse étant un vecteur d’accompagnement important des aspirations populaires comme l’est, d’ailleurs l’indépendance de la justice».
A. Ighil

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …