Home / Actualité / Il affirme que l’Etat fera face aux idées sectaires: Mohamed Aissa avertit Ferkous

Il affirme que l’Etat fera face aux idées sectaires: Mohamed Aissa avertit Ferkous

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a saisi, hier, sa sortie sur le terrain à Relizane pour répondre au prédicateur et «enseignant» Mohamed Ferkous dont les dernières publications sur son site ont suscité la polémique. Comme pour son collègue de la Culture qui a réagi de façon sèche à propos d’une proposition de députés islamistes suggérant de mettre la statue de Ain El Fouara au musée, Mohamed Aissa a été aussi ferme. «L’État va faire face aux idées sectaires qui tentent de diviser la société», a-t-il asséné assurant que «l’État va se charger de faire face à ces pensées déviantes et la loi sera appliquée sur leurs auteurs». Mohamed Aissa précise : «ces pratiques ne seront pas ignorées comme cela se passait auparavant afin que ces idées ne s’enracinent pas dans la tête de nos enfants, dans les écoles, les mosquées et les universités, et pour qu’elles ne soient pas la cause qui fera couler le sang des Algériens». Ce salafiste a en effet été déjà dénoncé par l’association des ulémas, qui n’est pas non plus «au dessus de tout soupçon, ainsi que d’autres personnalités qui comme l’ex-ministre des Affaires religieuses Abdellah Ghlamallah, actuel président du Haut Conseil Islamique qui ont mis en garde contre les idées rétrogrades de cet énergumène «désigné» comme représentant des salafistes en Algérie par l’Arabie saoudite.

S. Mek.

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …