Home / Actualité / Il estime que nos infrastructures sont mal gérées: Zâalane insiste sur l’entretien des routes

Il estime que nos infrastructures sont mal gérées: Zâalane insiste sur l’entretien des routes

Lors de la visite d’inspection et de travail qu’il a effectuée hier, dans la wilaya de Tlemcen, le ministre des travaux publics et des transports, Zaâlane Abdelghani, a mis l’accent «sur une gestion efficace des infrastructures et de l’entretien des routes».

«L’Etat a réalisé d’importantes infrastructures, malheureusement, elles ne résistent pas au temps par manque d’entretien. Ce constat s’applique aux routes aussi», a fait savoir le ministre, avant d’indiquer qu’il «a été réservé dans le cadre de l’avant-projet de la loi de finances 2019, une conséquente enveloppe destinée à l’entretien des routes, plus importante que la consistance financière des projets inscrits pour la prochaine année». Durant l’année en cours, une enveloppe de 65 milliards de dinars a été dégagée, et a servi à l’entretien de plus de 500 Km de routes et d’autoroutes. Concernant l’achèvement de l’autoroute Est-ouest et le peage, il dira que «les 84 km restants aux frontières Algéro-tunisiennes, à la limite de Drean, vont être achevés, tout comme les centres de peage qui seront dotés d’équipements technologiques modernes, sauf, dira le ministre, que “le prix au kilomètres n’est pas encore arrêté”». Par ailleurs, 13 pénétrantes sur les 25 reliant les ports d’Algérie à l’autoroute Est-ouest vont être livrées prochainement. Ce qui va provoquer une nouvelle dynamique dans le transport des marchandises. Le ministre a abordé aussi le mégaprojet de réalisation du Port-centre, appelé à devenir un des plus importants du bassin méditerranéen, pour dire que «le projet avance, et sa gestion sera confiée à un partenaire étranger suivant la formule 49/51». La première tranche de ce projet est estimée à plus de 150 milliards de dinars. De cet important effort de l’Etat, la wilaya de Tlemcen a bénéficié d’un montant global, depuis 1999, de plus de 272 milliards dinars, dont 90,7 milliards de dinars entre 2010 et 2014. Cette importante enveloppe financière a permis la réalisation de nombreuses infrastructures de base, dont on peut citer la dizaine d’échangeurs, les dédoublements de voies, les pénétrantes autoroutières, la réhabilitation des routes et la réalisation de 147 km de nouvelles routes. Tlemcen a bénéficié d’un important projet de chemin de fer. Il s’agit de la ligne à grande vitesse, reliant Tlemcen à Tlelat (Oran) pour un montant de 151 milliards de dinars, qui sera réceptionnée au courant de l’année 2019, et l’autre ligne LGV Tlemcen-Akid Abbas (frontière algéro-marocaine) pour un montant de 117 milliards dinars, et dont les travaux sont en cours de réalisation. Au cours de sa visite, le ministre a procédé à la mise service de télécabines, reliant le grand bassin au plateau de Lalla Setti, et a inauguré la nouvelle gare routière de Tlemcen, baptisée à l’occasion du défunt moudjahid Bachir Yahia, dit Si Mahmoud. La nouvelle rocade Nord de Mansourah a été aussi mise en service, tout comme l’échangeur de la RN 35. Le ministre s’est rendu, ensuite, au nouveau port de pêche de Sidna Ouachaa, où il a inspecté l’état d’avancement des travaux, qui sont actuellement de l’ordre de 92%. Il insista «pour que cette nouvelle infrastructure, réalisée pour un montant de 09 milliards de dinars, réunisse toutes les conditions optimales pour pouvoir y délocaliser les pécheurs de Ghazaouet». Ce port est considéré comme le plus grand port de pêche d’Algérie. La nouvelle pénétrante reliant le port de Ghazaouet à l’autoroute Est-ouest sur 41 Km, a été au centre des préoccupations du ministre. Seule une première tranche de 13 Km a été lancée, pour un montant de 25 milliards de dinars. L’inscription des deux tranches restantes est tributaire d’autorisation de programme et de financement. A Maghnia, le ministre a inspecté les travaux de réalisation de la nouvelle gare routière, et à Marsat Ben-Mehidi, il visita le dédoublement de la route la reliant à Maghnia, avant qu’il ne se rende à Tlemcen, où il reçoit une rétrospective détaillée du projet de réalisation de la ligne LGV de chemin de fer.

B. Soufi

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …