Home / Actualité / Il était à la tête de la Société d’investissement hôtelière.. Hamid Melzi limogé

Il était à la tête de la Société d’investissement hôtelière.. Hamid Melzi limogé

Il s’agit du deuxième limogeage, en quelques jours, pour ce cadre qui cumule plusieurs postes et réputé pour être proche du clan présidentiel.

Quelques jours après avoir été limogé de la tête de la Résidence d’état Sahel, Hamid Melzi n’est plus PDG de la Société de l’investissement Hôtelier (SIH). «Hamid Melzi a été limogé hier 27 avril, de son poste de président directeur général de la Société d’investissement hôtelière (SIH)», a rapporté la télévision publique. Il s’agit du deuxième limogeage, en quelques jours, pour ce cadre qui cumule plusieurs postes et réputé pour être proche des cercles du clan présidentiel. Mercredi dernier, le chef de l’Etat Abdelkader Bensalah a mis fin aux fonctions de Hamid Melzi, dans la gestion de la résidence d’État du Sahel. Il est resté à la tête de cette direction sensible, qui gère notamment les résidences d’État du Club des Pins et de Moretti, sur la côte Ouest d’Alger, pendant plus de vingt-six ans. Son limogeage survient dans un contexte politique marqué par la révolte populaire contre le système et ses symboles, et la multiplication des enquêtes sur la corruption et la dilapidation de deniers publics. Hamid Melzi deviendrait lui aussi, suspect aux yeux des autorités.
Alors qu’il était l’un des symboles du système, qui a privatisé des plages de la côte ouest d’Alger. Il s’est avéré également que Melzi est sous le coup d’une interdiction de sortie du territoire national (ISTN). Critiqué par la presse pour sa gestion, qualifiée de «très discutable», Melzi ne répondait presque pas aux critiques. Toutes les attaques dans la presse sur son implication présumée dans des affaires louches n’ont reçu aucune réponse de sa part. Il est soupçonné de s’être enrichi, lui et sa famille, en profitant de sa longue proximité avec les centres de décision. Alors que ses enfants ont racheté l’usine de jus Vitajus avec la somme de 250 milliards de centimes. Certains médias ont annoncé le gel du compte bancaire du PDG du Club des Pins pour le transfert de 5 milliards de dinars, justifié par l’achat d’un matériel de câblage téléphonique. Melzi – faut-il le rappeler – a commencé sa carrière comme factotum à la résidence d’Etat de Moretti.
Il est utile de préciser que la SIH est une société publique de services qui gère une douzaine d’hôtels de luxe en Algérie. En 2017, son chiffre d’affaires a atteint les 8,7 milliards de dinars, soit plus de 64 millions d’euros.
Elle s’occupe en ce moment, de 11 grands projets pour construire des hôtels de luxe, des centres commerciaux, des parcs d’attractions ou des résidences hautes standing. La SIH s’est vue confier en avril 2018 les travaux de réhabilitation du parc de Ben Aknoun pour un montant d’investissement qui s’élève à 59 milliards de dinars. Les deux hôtels «Moncada» et «Mouflons d’Or», qui sont au sein de ce Parc, seront également rénovés pour être gérés par Sheraton Alger. La société gère aussi, plusieurs projets comme le nouvel hôtel Hyatt Regency de l’aéroport d’Alger, en construction.
La SIH est en charge aussi d’autres infrastructures hôtelières comme Sheraton Alger, Oran et Annaba, Marriott Constantine, Renaissance Tlemcen, Four Points Oran et le Centre des affaires Les Falaises d’Oran. La SIH gère le projet de la modernisation des hôtels Cirta (qui deviendra Autograph Collection by Marriott) et Panoramic (Protéa actuellement) Constantine, de la construction d’un Shopping Mall à Oran et l’espace commercial et culturel «Les terrasses du port» à Annaba. Le complexe de thalassothérapie Moretti-Club des Pins avec deux hôtels de luxe de la chaîne «Accor» sont en cours de réalisation aussi par la SIH.
Fella Hamici

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …