Home / International / Il plaide la cause du chaos et de l’ancien président français: La deuxième guerre de Bernard Henri Levy contre la Libye

Il plaide la cause du chaos et de l’ancien président français: La deuxième guerre de Bernard Henri Levy contre la Libye

Le philosophe Bernard Henri Levy, un des instigateurs de l’ingérence militaire en Libye, créant le chaos dans ce pays, n’exprime pas de remords.

Il plaide la cause de l’ancien président français, accusé d’avoir financé l’élection présidentielle de 2007 avec l’argent d’El Kadhafi. Il se félicite que l’ancien président français ait mené une guerre juste contre la Libye. Le philosophe Bernard Henri Levy n’a aucun doute : Nicolas Sarkozy, soupçonné d’avoir financé sa campagne de 2007 avec de l’argent libyen, n’est pas coupable. Il le croit victime de folles rumeurs. Grand partisan d’une intervention occidentale contre la Libye de Mouammar Kadhafi, l’essayiste Bernard-Henri Lévy a apporté ses lumières sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy, soupçonné d’avoir reçu des financements libyens pour sa campagne électorale de 2007. L’enquête ouverte contre l’ancien président n’émeut pas plus que ça le philosophe, qui assure dans une interview sur les ondes d’Europe 1 ne pas s’interroger sur les motivations qui l’ont poussé à prendre les rênes de l’intervention. «Vous n’avez aucun doute», insiste le journaliste Patrick Cohen, ce à quoi BHL répond d’un ferme et définitif : «Non». Et le penseur de manier habilement l’euphémisme pour convaincre les auditeurs de la pertinence de son point de vue : «Je ne suis pas le plus mauvais témoin de ces semaines là et de ces mois-là, et je ne pense pas que Nicolas Sarkozy ait pu être coupable de ce dont on l’accuse aujourd’hui». Mais surtout, le philosophe prend de la hauteur pour juger de façon implacable que la guerre en Libye était quoi qu’il en soit «juste». Qu’importe que le pays soit aujourd’hui un Etat failli, BHL profite de l’occasion pour remettre son costume de va-t-en-guerre et assure sans broncher qu’il faut réserver le même traitement à la Syrie de Bachar El Assad. Et pour cause, l’intellectuel y voit le seul moyen d’arrêter le terrorisme qui frappe le territoire français. Peu importe pour Bernard Henri Levy le nombre de morts. Pour lui, le chaos en Libye est un triomphe. Le philoposophe Bernard Henri Levy connu pour l’enthousiasme exprimé pour ce qui est appelé printemps arabe a tenté de créer le chaos dans d’autres pays de la région, notamment en Tunisie où il a été chassé à l’aéroport par de nombreuses personnes. Bernard Henri Levy dont la politique est hostile au dialogue, quand il s’agit de pays musulmans, opte pour le chaos pour ces pays, et tente d’instaurer un Premier ministre en Libye. Il a, dans un entretien accordé à un média, il y a quelques jours, dit que Ali Zeidan sera Premier ministre de la Libye. L’ingérence militaire menée par l’ancien président français, Bernard Henri Levy et l’OTAN, en Libye, a bénéficié à Daech qui a instauré des camps dans ce pays. Les milices armées sont opposées par des accrochages pour l’occupation de champs de pétrole.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …