Home / Actualité / Il résilie 475 contrats avec les entreprises de construction de logement: Temmar passe à l’acte

Il résilie 475 contrats avec les entreprises de construction de logement: Temmar passe à l’acte

Après plusieurs avertissements, c’est le passage à l’acte. Des centaines d’entreprises chargées de réaliser des logements dans le cadre du vaste programme de l’Etat se sont vues résilier leurs contrats en raison des retards pris et autres dysfonctionnements.

Le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, vient en effet de décider la résiliation de près de 500 contrats de construction de différentes formules de logements, avec des entreprises nationales et étrangères. Cinq entreprises étrangères et 470 autres nationales sont concernées par cette mesure prise par le ministère de la tutelle, après avoir constaté un faible taux dans l’état d’avancement des projets. En effet, selon un rapport élaboré par les services du ministère, sur la base des suivis des différents programmes lancés à travers le pays, dans le cadre du programme du président de la République, plusieurs dysfonctionnements ont été relevés. A cet effet, le département de Temmar a décidé d’annuler 475 contrats des projets avec des entreprises étrangères et nationales (publiques et privées). Les entreprises nationales sont les plus concernées, puisque 470 contrats ont été résiliés pour la réalisation de plus 19.160 unités de différentes formules, à travers la majorité des wilayas. Le ministère vient donc de frapper fort dans le milieu de la promotion immobilière. Dans un communiqué publié hier, sur la page Facebook du ministère de l’Habitat, il a été précisé que pour la formule location-vente (AADL), pas moins de six contrats ont été annulés. Ces derniers portaient sur la réalisation de 4.550 unités de logements dans trois wilayas. Concernant la formule logement public locatif (LPL), le ministère de l’Habitat a procédé à l’annulation de 462 contrats portant sur la réalisation de 14.535 unités de logement, prévues dans 46 wilayas. S’agissant de la formule logement promotionnel public (LPP), le ministère a annulé deux contrats portant sur la réalisation de 78 logements dans deux wilayas. Le premier lot des logements suscités concerne des entreprises du secteur public, suivi des entreprises privées. Cependant, cinq contrats seulement ont été annulés avec des entreprises étrangères. Trois contrats portent sur la réalisation de 3.750 unités de logement dans la formule de AADL, et deux autres contrats qui étaient sensés réaliser 2.480 unités en LPL dans deux wilayas. Le ministère a précisé que ces décisions ont été prises suite aux constatations faites par le ministre de l’Habitat lors de ses différentes sorties sur le terrain. En effet, le vaste programme de logements sur lequel table le gouvernement pour les mois à venir connaît un retard considérable pour différentes raisons. Le ministère de tutelle, après plusieurs avertissements qu’il a donné aux entreprises réalisatrices, a décidé d’annuler les contrats de plusieurs maîtres d’ouvrages qui connaissent un retard énorme dans leurs réalisations. Avec cette décision, les autorités veulent donner un avertissement à toutes les entreprises qui sont en cours de réalisation sur le terrain, afin de faire respecter les délais. Cette mesure est conforme à la loi sur les marchés publics, prévoyant dans ses articles, l’annulation des contrats en cas de retard, ainsi que le paiement des pénalités de retard. Pour rappel, le ministre de l’Habitat avait mis en demeure, au début de l’année en cours, plusieurs entreprises de bâtiment engagées dans le cadre de la réalisation des logements pour les mêmes raisons.

500 millions pour l’achat d’un logement

Par ailleurs, et dans le cadre de facilitation d’acquisition d’un crédit pour l’achat d’un logement, Housing Bank Algeria va lancer un nouveau produit financier, d’ici la fin de l’année en cours. Il s’agit de crédits de 500 millions de centimes à taux zéro pour l’achat. En effet, cette formule concerne sa clientèle, dont les revenus dépassent 70.000 DA/mois. Ce crédit bancaire sera accordé dans le cadre de la finance islamique, pour l’achat ou la rénovation de logement. Cette nouvelle offre permettra aux citoyens et aux opérateurs économiques, de déposer leur argent auprès de la banque, afin de bénéficier des revenus générés par les financements participatifs et les activités commerciales de la Banque, dans le cadre d’opérations bancaires qui respectent les principes de la finance islamique. La banque accordera également des prêts d’une valeur de 50 millions de centimes, aux clients qui souhaitent rénover leur maison, en fonction du dossier présenté aux services de la banque.

Fella Hamic

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …